Sun Microsystems va diminuer de nouveau ses effectifs

 |  | 282 mots
En proie à une demande toujours en berne, Sun Microsystems a décidé de réduire un peu plus ses coûts. Il s'apprête en effet à supprimer 1.080 postes, soit 3% des effectifs recensés fin juin. C'est ce qu'a déclaré la porte-parole du groupe, May Goh Petry, lors d'une interview. Peu de précisions ont été apportées concernant la mise en place de ce plan, si ce n'est que toutes les régions seront affectées et que cette nouvelle restructuration se concrétiserait aux deuxième et troisième trimestres de son exercice, c'est-à-dire d'ici la fin de l'année. Le groupe s'est déjà restructuré tambour battant. Son PDG Scott McNealy a supprimé 7.800 postes ces deux dernières années. Subissant plus que les autres la crise de l'informatique d'entreprise, Sun Microsystems a vu ses ventes dégringoler neuf trimestres de suite. Sur la période avril-juin, le chiffre d'affaires a ainsi chuté de 13% à 2,98 milliards de dollars. Outre l'érosion de la demande globale, Sun est également mis en difficulté par des concurrents inattendus venus investir son territoire, tels que Dell, HP ou IBM. Ces dernières années, ces groupes informatiques ont mis sur le marché des produits utilisant des puces Intel, des systèmes d'exploitation Windows ou Linux. Avec des prix sensiblement inférieurs à ceux de Sun, qui a commercialisé des serveurs à des prix excédant le million de dollars.Selon les observateurs, Sun Microsystems pourrait ne pas avoir touché le fond. En effet, les ventes de serveurs équipés de puces Intel devraient dépasser celles de serveurs propriétaires comme ceux de Sun pour la première fois cette année, selon l'institut Gartner.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :