Bénéfices annuels records pour Samsung

 |  | 476 mots
Lecture 2 min.
Samsung Electronics continue de percevoir les fruits de sa percée sur le marché des téléphones portables. Le groupe électronique a réalisé un bénéfice net de 7.500 milliards de wons (6,04 milliards d'euros) en 2002, contre 2.950 milliards l'an passé. En deux ans, le groupe a doublé sa part de marché, grâce à des portables innovants à écrans couleurs ou à appareils photos intégrés, dépassant ses rivaux Siemens et Sony Ericsson. Samsung est désormais le numéro 3 du marché, derrière Nokia et Motorola, auxquels il commence à grignoter des parts de marché. Au total, Samsung, qui est également numéro un sur le marché des mémoires DRAM, a vu son chiffre d'affaire croître de 25% pour atteindre le chiffre record de 40.500 milliards de wons (32,63 milliards d'euros). D'ailleurs, sur le marché des semi-conducteurs, le groupe est actuellement le seul fabricant de mémoires à être bénéficiaire, contrairement à Hynix ou à Micron.Pourtant, le quatrième trimestre a été légèrement en dessous des prévisions des analystes. Le résultat de 1.500 milliards de wons a été pénalisé par les bonus de performances que le groupe a dû octroyer à ses employés en fin d'année. Le chiffre d'affaires de 10.720 milliards de wons (8,6 milliards d'euros) est de 1,65% inférieur aux estimations des analystes. Sur cette période, le groupe a en effet vendu moins de téléphones en raison des restrictions imposées par le gouvernement sud-coréen. Il précise toutefois que les exportations se sont bien portées.Samsung se montre prudent pour 2003, une période qu'il considère comme "très incertaine". "Nous attendons quand même un rebond au second semestre", a précisé le responsable des relations investisseurs du groupe. Sur l'ensemble de l'exercice, Samsung table sur un chiffre d'affaires de 41.100 milliards de wons (33,14 milliards d'euros), "un objectif prudent", a souligné le porte-parole, tout en laissant entendre que les résultats de cette année pourraient être encore meilleurs. Samsung veut écouler 13 millions de téléphones portables au premier trimestre, contre 11,6 millions sur la période octobre-décembre. Sur l'ensemble de l'exercice, il compte vendre 52,5 millions de combinés, sur les 435 millions d'unités qu'il anticipe pour l'industrie. Il porterait ainsi sa part de marché à 12% contre 10% en 2002. Ses prévisions pour le marché se situent dans la fourchette de ses rivaux. Nokia attend 440 millions de portables vendus dans le monde cette année, Siemens 420 millions et Motorola entre 421 et 429 millions. Mais le groupe devrait pâtir comme ses concurrents de la mollesse du marché des puces qui devrait perdurer au moins au premier semestre 2003. Il n'est ainsi pas à l'abri d'une nouvelle pression sur les prix. Samsung prevoit quand même d'investir 6.000 milliards de wons au total en 2003, soit 42% de plus qu'en 2002. Plus de 80% de cette somme sera consacrée à l'amélioration des équipements de semi-conducteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :