L'Etat sort du capital de Thomson

 |  | 347 mots
L'Etat français n'est plus actionnaire de Thomson. Dans la matinée, Goldman Sachs et Citigroup ont annoncé le placement des 18,5% du capital (52 millions de titres) du groupe d'électronique qui étaient encore aux mains de l'Etat. Une opération réalisée pour un montant de 950 millions d'euros (18,25 euros par action).Le moment a été particulièrement bien choisi. Car depuis un peu plus d'une semaine, le titre Thomson a été soutenu par des rumeurs puis par l'annonce d'un partenariat dans les téléviseurs avec le Chinois TCL (voir ci-contre). Bref, en six séance, la participation de l'Etat s'était appréciée de quelque 100 millions d'euros.Cette vente n'a rien de surprenant. Elle vient en fait compléter un lent processus de désengagement. Déjà à l'automne 2000, l'Etat avait ramené sa part de 51,7 à 37%. Puis, début 2002, il avait à nouveau abaissé sa participation via deux opérations simultanées: une émission d'Océane par Thomson et la vente d'actions (représentant 13,64% du capital) sur le marché. En fait, il reste tout de même quelques titres à l'Etat (dont la participation est supportée par TSA). D'après le site Internet du groupe, TSA possédait en effet 20,8% du capital au mois de juin dernier. Mais parallèlement au placement qui a eu lieu, une offre va être réservée aux salariés concernant le solde de titres. Ce n'est donc que si la souscription des salariés est totale que l'Etat aura cédé toutes ses actions.En tout cas, le capital du groupe d'électronique grand public aura subi de profondes mutations en trois ans, puisque trois de ses principaux actionnaires (Alcatel, NEC, DirecTV) ont eux-aussi réduit leurs participations ces dernières années. D'un groupe aux mains de l'Etat et de trois grands actionnaires, Thomson est aujourd'hui devenu un groupe dont l'essentiel du capital est dans le public. Une nouvelle répartition qui devrait favoriser la liquidité du titre en Bourse.Les investisseurs sont en tout cas satisfaits de cette initiative. En fin de séance, le titre gagne 0,22%, à 18,25 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :