Nortel promet des jours meilleurs

 |  | 447 mots
Lecture 2 min.
Trimestre après trimestre, l'équipementier télécoms Nortel Networks se redresse peu à peu, même si l'on ne peut pas parler de reprise. Les multiples plans de restructuration mis en place par le groupe ces dernières années, faisant passer les effectifs de 47.000 il y a un an à 36.000 actuellement ont permis à l'équipementier de réduire considérablement ses pertes.Pour le quatrième trimestre 2002 (clos en décembre), le groupe a ramené son déficit pro forma à 1 cent par titre, contre 16 cents il y a un an et 11 cents au troisième trimestre. La perte nette a été ramenée à 248 millions de dollars, alors qu'elle était de 1,8 milliard de dollars l'an passé. Le résultat est en ligne avec les attentes des analystes. "Je vous assure que nous ne quittons pas des yeux notre objectif de parvenir à la rentabilité et que nous étudions chaque dépense penny par penny", a assuré le directeur général, Frank Dunn. Les dépenses commerciales, administratives et générales, ainsi que la recherche et développement sont réduites de trimestre en trimestre.Les ventes sont ressorties à 2,56 milliards de dollars, supérieures aux attentes de Wall Street établies à 2,3 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires est encore en baisse de 25,7% sur un an, mais l'écart s'est réduit dans la mesure où les revenus s'étaient contractés de 35% au troisième trimestre. D'un trimestre sur l'autre, le chiffre d'affaires a même augmenté de 6,7%: les ventes d'équipements pour réseaux mobiles, un marché qui s'est contracté de 20% en 2002 au niveau mondial, ont progressé de 8%, l'activité entreprises a gagné 6%, les réseaux de téléphonie fixe 5% et l'équipement optique, un secteur qui souffre d'importantes surcapacités, 11%. "Le chiffre d'affaires est très positif", a commenté un analyste de CIBC World Markets. La marge brute s'est également améliorée, atteignant 39% en fin d'année, contre 38,3% trois mois plus tôt.Le groupe a donc maintenu son objectif de délivrer un résultat pro forma positif au deuxième trimestre 2003, tandis que le résultat net devrait rester dans le rouge. Le chiffre d'affaires du premier trimestre, en raison des effets de saisonnalité, sera inférieur à celui du quatrième trimestre. Au niveau du marché, la morosité des dépenses d'investissements de la part des entreprises et des opérateurs télécoms devrait rester de mise au premier semestre. Mais Nortel anticipe un léger rebond dans la deuxième partie de l'année.Après deux heures d'échanges à New York, le titre gagne 10%. A Paris, les annonces de Nortel profitent aussi à Alcatel qui s'adjuge 2,65% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :