Les constructeurs automobiles japonais tournent à haut régime

 |   |  473  mots
2003 et 2004 ne seront pas des crus exceptionnels pour l'automobile... sauf pour les fabricants japonais. Jeudi matin, Toyota a ainsi annoncé qu'après les 6,78 millions de véhicules produits en 2003, il comptait atteindre la production record de 7,08 millions d'unités en 2004, soit une hausse de 4%. Une prévision qui inclut les marques Daihatsu et Hino Motors. Pour la seule marque Toyota, les ventes devraient ressortir à 6,33 millions d'unités, soit une hausse également de 4%.C'est donc un véritable vent d'optimisme qui vient d'Asie. Car, outre les excellentes performances de Nissan (maintes fois mises en avant), un autre constructeur du pays du soleil levant, Honda, prévoit lui aussi de battre des records en 2004. Le producteur de la Civic espère pour sa part une hausse de la production de 10%, à 3,2 millions d'unités, soit la cinquième année record d'affilée.Ces prévisions ne constituent toutefois pas une totale surprise tant la progression des marques nippones a été impressionnante ces derniers mois. Elle est même sans égale, à l'exception des marques coréennes lesquelles ont en revanche des volumes bien plus modestes. En Europe, où le marché a reculé de 1,3% sur les onze premiers mois de 2003, les marques japonaises ont sans cesse grignoté des parts de marché, accroissant leurs volumes de ventes de 12,8%.Même chose outre-Atlantique. D'après une récente étude de Standard & Poor's, ce sont surtout Toyota, Honda et Nissan qui se sont détachées dans un marché qui, malgré de nombreuses mesures incitatives à destination du consommateur, devrait reculer en 2003. De surcroît, Nissan et Toyota comptent bien enfoncer le clou en venant défier les Américains sur leur propre terrain, puisqu'ils se sont lancés dans la production de pick-up de grande taille, très profitables.D'ailleurs, leurs prévisions (plus ambititieuses que celles concernant l'ensemble du marché) laissent clairement entrevoir que les groupes asiatiques ont l'intention de gagner de nouveau des parts de marché. Dans une étude récente, SG Securities anticipait ainsi une progression de 1,8% des immatriculations en Europe en 2004 et de 3,8% aux Etats-Unis. Mais l'année se jouera aussi en Asie et plus particulièrement sur le marché chinois. Honda y prévoit une envolée de ses ventes de 75% en 2004. Et, facteur appréciable, Carlos Ghosn, PDG de Nissan, a récemment réaffirmé que la Chine est la zone la plus rentable après les Etats-Unis.Car c'est une autre caractéristique de ces constructeurs. Malgré ce que pourraient laisser croire leurs succès commerciaux dans un marché difficile, ils ne sacrifient pas la rentabilité aux volumes. Pour preuve, sur le premier semestre (à fin septembre) de leur exercice 2003/2004, Toyota et Honda ont affiché des bénéfices historiques tandis que Nissan (dont on connaît l'importance de la contribution dans les comptes de Renault) a atteint une marge opérationnelle record.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :