General Electric met la main sur Amersham

 |  | 409 mots
Lecture 2 min.
Le suspense est enfin levé sur Amersham. Après une semaine de rumeurs, c'est finalement General Electric qui va s'emparer du groupe britannique spécialisé dans les produits médicaux. Pour mettre la main sur le fleuron anglais, le conglomerat américain paiera le prix fort de 5,7 milliards de livres, par échange de titres. L'accord valorise ainsi chaque titre Amersham 800 pence, au-delà de son plus haut niveau historique qui était jusqu'ici de 768 pence, et représente une prime de 21% par rapport au cours de clôture de jeudi. Cette semaine, les spéculations sur une éventuelle OPA ont fait grimper le titre Amersham de pratiquement 20%. Vendredi soir, l'action anglaise montait encore de 14,92% à 758,50 pence.Avec Amersham, General Electric, déjà leader mondial de l'imagerie par résonnance magnétique, se retrouvera en position dominante sur le créneau médical. En effet la société britannique est numéro un des produits contrastants pour le diagnostic médical. Elle fut l'une des premières entreprises britanniques à être privatisée par Margaret Thatcher dans les années 80. Au premier semestre, le groupe a réalisé un bénéfice imposable hors exceptionnels de 140 millions de livres, soit 16% de son chiffre d'affaires. Certaines de ses activités dégagent une marge opérationnelle de plus de 25%, tandis que la branche de recherche médicale est actuellement en cours de restructuration.General Electric a annoncé que cette acquisition ne réduira pas ses bénéfices en 2004, et ajoutera 1 cent à son résultat par action en 2005. Elle dégagera des synergies de chiffre d'affaires de 350 à 400 millions de dollars par an, soit un résultat d'exploitation de 100 à 200 millions de dollars.En parallèle de cette acquisition, General Electric en a profité pour annoncer ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action, dont le mode de calcul a changé suite à une requête des autorités financières, a reculé à 36 cents par action contre 41 cents par action l'an passé. Toutefois, GE souligne que 8 de ses 13 activités ont enregistré une croissance du résultat à deux chiffres. Le chiffre d'affaires global a augmenté de 2% au troisième trimestre à 33,4 milliards de dollars. Pour le quatrième trimestre, le groupe attend un résultat compris entre 45 et 47 cents par action, qui pourrait donc être en légère hausse par rapport à celui de l'an passé (45 cents par action). Suite à ces annonces, l'action de l'Américain fléchit de 2,42% deux heures après l'ouverture de New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :