Rhodia déclassé par S&P

 |  | 313 mots
Lecture 1 min.
Rhodia a beau avoir annoncé mardi que son plan de refinancement avait été approuvé par l'ensemble de ses banques créancières (voir ci-contre), tous les observateurs ne sont pas encore rassurés. Notamment Standard & Poor's, qui a déclassé mercredi la note de la dette corporate du chimiste, ramenée de "BB-" à "B".Ayant placé l'ensemble des notations du groupe sous surveillance négative, S&P a également abaissé de "B+" à "CCC+" la note de la dette prioritaire non garantie et de "B" à "CCC+" celle de la dette subordonnée. Par contre, la notation de la dette corporate à court terme a été maintenue.La position de l'agence montre donc qu'au-delà de la détente à court terme que constitue l'accord conclu mardi (voir ci-contre), la situation du chimiste reste préoccupante à plus longue échéance. "La baisse des notes reflète l'inquiétude croissante de Standard & Poor's vis-à-vis de la qualité de crédit du groupe, due à la baisse spectaculaire attendue du solde de trésorerie, ce qui soulève des problèmes en termes de liquidités", a expliqué l'analyste de S&P.En d'autres termes, bien qu'il ait obtenu une rallonge de crédit de 758 millions d'euros, le maintien d'une ligne de 970 millions et la possibilité de lancer une augmentation de capital de 300 millions d'euros, Rhodia devra surtout mener à bien sa restructuration pour réellement sortir la tête de l'eau. Pour celà, il a prévu une simplification de ses structures afin d'économiser 165 millions d'euros en 2006 et un programme de cession qui devrait porter sur 700 millions d'euros d'ici à la fin de 2004.En tout cas, l'action Rhodia continue à fluctuer au gré des annonces. Mardi, elle s'était envolée de 12,54% suite à l'aval des banques. Ce mercredi, elle accuse le coup après la dégradation de ses notes. A la clôture, elle lâche 4%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :