OPA de 3,1 milliards d'euros sur Celanese

 |  | 309 mots
Lecture 1 min.
La chimie allemande est en pleine effervescence. Il y a un peu plus d'un mois, Bayer annonçait vouloir se séparer de son pôle chimie (voir ci-contre). Ce mardi, c'est Celanese (ex-entité du groupe Hoechst) qui est au coeur de l'actualité. Le chimiste allemand a averti dans un communiqué faire l'objet d'une OPA de la part de Blackstone pour un montant total de 3,1 milliards d'euros.En fait, le projet du fonds américain s'articule autour de trois axes. D'abord, il propose de racheter l'ensemble du capital (soit 49,67 millions d'actions) à un prix unitaire de 32,50 euros. Une offre qui fait ressortir une prime de 13% sur le cours moyen de Celanese depuis trois mois et qui devrait coûter un peu plus de 1,61 milliard à l'Américain.En cas de succès (c'est-à-dire en cas d'obtention de plus de 85% des titres), Blackstone donnera suite à l'opération et reprendra également les 446 millions d'euros de dette nette de Celanese ainsi que ses engagements en matière de retraite pour 1,04 milliard d'euros.Depuis plusieurs mois, il faisait en tout cas peu de doutes que Celanese (qui emploie 10.700 personnes et a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 4,3 milliards d'euros) représentait une cible intéressante. D'autant que le groupe a mené une restructuration qui l'a conduit à prévoir la cession de petites unités non stratégiques.Restait donc à savoir si l'Allemand allait parvenir à s'entendre avec un prédateur. C'est apparemment chose faite. "Celanese atteint une nouvelle étape déterminante dans sa courte histoire. Mes collègues du conseil de direction et moi-même avons examiné très attentivement l'intérêt de la proposition pour les actionnaires et nous la soutenons", a déclaré Claudio Sonder, le directeur général. L'actionnaire principal, Kuwait Petroleum Corporation (qui détient 29% du groupe) est du même avis. Il a décidé d'accepter l'offre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :