KirchMedia mis en liquidation judiciaire

 |  | 355 mots
Lecture 2 min.
Après l'échec des plans A et B, c'est le plan C qui a été décidé: le groupe de médias allemand KirchMedia va être placé en liquidation judiciaire, toute tentative de reprise ayant échoué. Selon le Financial Times Deutschland, les quelque 200 personnes encore employées par la société en dépôt de bilan depuis un an vont être licenciées. La participation de 52,5% dans les chaînes de télévision ProSiebenSat1 sera sauvée, en étant placée dans un holding intermédiaire, tandis que l'activité de négoce de films sera aussi liquidée. Un porte-parole a indiqué que 2.000 films devaient être repris par ProSiebenSat1. Le catalogue en contenait environ 10.000, plus 40.000 heures de séries télévisées.C'est donc la fin d'une histoire pour l'ancien fleuron de l'empire Leo Kirch. KirchMedia s'est déclaré en cessation de paiement le 8 avril 2002. Il cherchait depuis un repreneur. L'offre de l'éditeur Bauer a d'abord échoué. Encore récemment, le dossier le plus avancé désignait Haim Saban comme sauveur potentiel. Le milliardaire américain devait débourser 525 millions d'euros pour ProSiebenSat1 et 100 millions d'euros pour le catalogue cinématographique de Kirch, dont les modalités de remboursement de la dette devaient encore être définies. TF1 devait également participer à cette reprise, afin de mettre un pied outre-Rhin, en injectant entre 100 et 150 millions d'euros dans l'aventure. Reprise de dette comprise, l'opération était évaluée à 2 milliards d'euros. Mais Haim Saban n'a visiblement pas réussi à trouver d'accord avec d'autres partenaires financiers et les négociations auraient achoppé sur les modalités exigées par les banques créancières. Ces dernières avaient prévu un plan B, en cas d'échec du plan A. HypoVereinsbank, Bayerische Landesbank, Commerzbank et DZ Bank devaient réinjecter de l'argent frais afin de faire vivre KirchMedia pendant un an, le temps de la remise à flot. Mais finalement, les administrateurs judiciaires en ont décidé autrement. La société tenait aujourd'hui son assemblée générale, au cours de laquelle devait être décidée une augmentation de capital de 200 à 300 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :