Les difficultés d'Allegra masquent les résultats d'Aventis

 |  | 366 mots
Lecture 2 min.
Les marchés montrent une nouvelle fois qu'ils sont réellement attentifs à l'état et à l'évolution du portefeuille des groupes pharmaceutiques. Et c'est Aventis qui fait aujourd'hui les frais de leurs inquiétudes. Malgré des résultats trimestriels globalement satisfaisants, l'action Aventis reculent en effet de 2,41% en fin de séance à Paris.Ce qui rend les investisseurs prudents, c'est essentiellement l'évolution des ventes d'Allegra, l'anti-histaminique du groupe. Elles ont chuté de 7,8% entre juillet et septembre, "affectées par la concurrence accrue en 2003 des anti-histaminiques à base de loratadine vendus sans ordonnance (...) aux Etats-Unis", souligne le communiqué.Qui plus est, une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, le spectre des génériques se fait de plus en plus présent. Alors que le groupe est en procès avec cinq groupe visant à commercialiser des versions génériques d'Allegra, il a averti qu'un sixième laboratoire, Dr Reddy's, avait déposé auprès de la Food and drug administration ( FDA) une demande d'autorisation.Pressé par une concurrence accrue outre-Atlantique, et aussi par les réformes des systèmes de santé engagées en Europe, Aventis s'est donc vu contraint de modérer ses ambitions pour 2003. Jusque là, il espérait une croissance de ses ventes d'environ 9%: la formule exacte et pour le moins alambiquée parlait d'une progression dans "la fourchette haute d'un taux de croissance à un chiffre". Désormais, la progression devrait être voisine de 6%.Cet ajustement est d'autant plus mal venu qu'il masque complètement, aux yeux du marché, les résultats relativement bons du troisième trimestre. Pour preuve, le résultat net des activités stratégiques s'est apprécié de 14,2%, à 640 millions d'euros, alors que les analystes sondés par Reuters tablaient sur un chiffre de 618 millions. Les frais commerciaux et administratifs, ainsi que les coûts de recherche et développement ont été légèrement abaissés.D'ailleurs, Aventis reste un groupe rentable.Si son chiffre d'affaires n'atteindra pas l'objectif initial, le résultat devrait quant à lui y parvenir. "En dépit des conditions de change défavorables, nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif annuel de croissance du résultat: à savoir, une croissance de 15 à 18%", conclut le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :