Valeo à nouveau ambitieux

 |  | 419 mots
Lecture 2 min.
Valeo retrouve de l'ambition. Le groupe a annoncé vendredi matin l'émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échanges en actions nouvelles ou existantes (Oceane) pour un montant de 350 millions d'euros. Le nominal de ces Oceane fera apparaître une prime comprise entre 40% et 45% et leur maturité est fixée au 1er janvier 2011. Le groupe dispose par ailleurs de deux options pour faire passer le montant de cette émission à 403 millions, puis à 463 millions d'euros. Que compte faire le groupe des liquidités levées ? Le président de Valeo Thierry Morin l'a révélé à demi-mot dans une conférence de presse ce matin. Selon lui, ces Oceane veulent "peut-être dire que Valeo pourra être amené à participer à l'effort de consolidation du secteur", a-t-il affirmé. Et d'ajouter : "on se dit que les domaines abordés par Valeo comme l'électronique peuvent nécessiter des accords sur des formes de compétences que Valeo n'a pas". Le groupe souhaiterait donc élargir son horizon. Cette déclaration intervient au lendemain de l'annonce de résultats semestriels plutôt satisfaisant. Le bénéfice net semestriel du groupe a ainsi progressé de 50% à 102 millions d'euros. Mais cette hausse est surtout due au désendettement (la dette a reculé de 27% en un an) et à un dégrèvement fiscal. Il n'en reste pas moins que le groupe a réalisé un bon semestre dans des conditions difficiles. Les ventes se sont en effet dégradées de 6,5% en un an à 4,85 milliards d'euros, notamment sous l'effet de la hausse de l'euro (hors effet de change, les ventes sont stables). Mais malgré cette dégradation, le groupe est parvenu à maintenir son résultat d'exploitation à 241 millions d'euros, contre 240 au premier semestre 2002. Mécaniquement, la marge d'exploitation progresse de 40 points de base à 5% du chiffre d'affaires. Le groupe tire donc enfin les fruits de sa politique très sévère de réductions de coûts et de suppression d'emplois. Grâce à des prises de commande en hausse, Thierry Morin a donc promis une "accélération de la croissance au second semestre 2004". Mais, avant même cette échéance somme toute lointaine, le président de Valeo a confirmé vendredi matin que la marge opérationnelle devrait encore progresser au cours du semestre actuel, sans donner cependant de chiffres. A Paris, en clôture vendredi, le titre baissait mécaniquement du fait de l'émission d'Oceane. La chute de 1,07% à 32,25 euros laissait d'ailleurs penser que nombre d'opérateurs ont décidé d'arbitrer en faveur de ces obligations convertibles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :