Pernod Ricard relève ses prévisions

 |  | 324 mots
Lecture 2 min.
En dépit d'une baisse de ses ventes au premier semestre, Pernod Ricard a quand même réussi à faire progresser ses bénéfices, ce qui lui permet de publier globalement des résultats globalement en ligne avec les attentes des analystes. Ainsi, le bénéfice net part du groupe s'inscrit en hausse de 4,7% à 161 millions d'euros. Le chiffre est même supérieur aux 152,5 millions pronostiqués par les spécialistes du marché interrogés par Reuters. Pourtant, en termes de vente, Pernod Ricard a déjà averti qu'il avait pâti au premier semestre de l'appréciation de l'euro face au dollar. C'est pourquoi le chiffre d'affaires vins et spiritueux du groupe s'est inscrit en baisse de 0,5%. Comme anticipé, le résultat d'exploitation a reculé de 4,3% à 283 millions d'euros, en raison du désengagement du groupe d'activités non stratégiques. La partie vins et spiritueux a progressé de 5,2% à 279 millions d'euros. A taux de change constants, la croissance interne de cette activité est même de 25%. Pernod Ricard explique cette bonne performance par le redressement des volumes de vente de Chivas Regal (+4%) et de Martell (+9%). En dépit de facteurs exogènes défavorables tels que la hausse des taux de change, une conjoncture morose dans certains pays comme la France, l'Irlande ou l'Amérique latine et le SRAS, Pernod Ricard souligne donc sa capacité à avoir fait progresser sa rentabilité. La marge d'exploitation s'est même améliorée d'un point en un an à 18,6% pour le premier semestre 2003. Ainsi, Pernod Ricard se permet de relever ses objectifs pour le reste de l'exercice. Il table désormais sur une "croissance, à périmètre et change comparable, du résultat net courant pour l'ensemble de l'année, de l'ordre de 15%". Jusque là, il tablait sur un bénéfice net de son coeur de métier, hors exceptionnels, survaleurs et effets de change, en hausse de plus de 10%.Jeudi, le titre a gagné 2,76%, à 83,75 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :