Equant a réduit ses coûts au premier semestre

 |  | 275 mots
Equant a livré le complément de ses résultats du premier semestre jeudi, après avoir effectué une première publication en juillet dernier en même temps que sa maison mère France Télécom. L'opérateur télécoms pour entreprises a en effet subi une perte de 174 millions de dollars, soit 59 cents par action sur la période, contre 253 millions de dollars, soit 86 cents par action il y a un an. Le montant du déficit du premier semestre 2003 ne constitue pas une surprise pour les analystes, qui l'avaient largement anticipé.La réduction de la perte reflète les efforts de baisse des coûts menés par le groupe pour compenser sa croissance en berne. Les dépenses générales, commerciales et administratives ont diminué de 7,2%. Le groupe a fermé 26 bureaux administratifs. Ces efforts, Equant a prévu de les poursuivre au second semestre. Au total, les dépenses d'exploitation ont été ramenées à 155 millions de dollars à la fin du premier semestre, contre 220 millions un an avant, soit une baisse de pratiquement 30%.Cette politique d'économies a pour but de compenser une activité plutôt molle. Le chiffre d'affaires est ressorti stable au premier semestre à 1,48 milliard de dollars. Les ventes de services de réseaux en direct via France Télécom et Transpac sont en hausse de 9% à 665 millions de dollars, une progression occultée par les autres segments d'activités. Notamment, les ventes aux services de réseaux à d'autres opérateurs, comme Deutsche Telekom ou Sprint par exemple, sont en déclin de 15,9% à 145 millions de dollars. A Paris, le titre est stable, à 7,18 euros, à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :