Nouvel avertissement de Cap Gemini

 |  | 345 mots
Lecture 2 min.
Cap Gemini a décidément du mal à redresser sa rentabilité. A deux semaines de la fin de l'exercice, la SSII vient de lancer un nouvel avertissement sur ses résultats 2003. Alors qu'elle visait jusqu'ici une marge d'exploitation de 5% au second semestre, "le résultat d'exploitation du second semestre 2003 devrait atteindre 2% à 3% du chiffre d'affaires", précise un communiqué.La raison de cet ajustement, Cap Gemini la donne dans sa très succincte note: "au vu des premières indications sur l'activité du groupe à fin novembre, le chiffre d'affaires du quatrième trimestre devrait être inférieur aux indications données par le management le 20 octobre dernier; il devrait toutefois enregistrer une légère croissance par rapport à celui du troisième trimestre". Reste que Cap Gemini ne fournit pas plus de détails sur les raisons de la faiblesse des ventes.En tout cas, c'est la deuxième fois cette année que le groupe est contraint de modérer ses ambitions (voir ci-contre). Déjà en septembre, alors que les observateurs jugeaient depuis longtemps les objectifs du groupe ambitieux, Cap Gemini avait dû abaisser de 5% à 4% son objectif de marge pour l'ensemble de l'exercice (ce qui supposait d'après le groupe une marge de plus de 5% au second semestre).Ce nouvel avertissement illustre donc bien les difficultés persistantes qu'éprouve le groupe à redresser sa rentabilité opérationnelle, qui atteignait encore 10% en 2000 et 5% en 2001. Une bonne nouvelle toutefois: ayant déjà réalisé une marge de 2,68% au premier semestre, la marge annuelle devrait se situer bien au-delà du chiffre de 1,6% affiché l'an passé et devrait encore progresser en 2004. Mais cela est bien insuffisant pour faire avaler la pilule au marché. "Tous les deux mois, ils font un profit warning. Cela pose le problème de la fiabilité de leurs outils de prévision. C'est désastreux pour le sentiment du marché", déplore Nicolas de Smet, analyste chez HSBC, cité par Reuters. En fin de séance, l'action plonge de 13,52%, annulant la majeure partie des gains accumulés depuis le début du mois d'octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :