Des sociétés de spam devant la justice américaine

 |  | 292 mots
Lecture 1 min.
Après les spammeurs eux-mêmes, ce sont leurs fournisseurs qui sont désormais en ligne de mire. Microsoft et l'attorney général de New York Eliot Spitzer ont annoncé qu'ils avaient porté plainte contre un certain nombre de sociétés qui gèrent des solutions techniques d'envoi de mails. L'éditeur de logiciels et le procureur les accusent d'être responsables de l'envoi de milliards de spams (messages non sollicités) frauduleux. Parmi les sociétés mises en cause, on trouve Synergy6 et Optinrealbig.com.Eliot Spitzer, connu pour ses poursuites agressives dans le monde des affaires, a déjà poursuivi trois spammers. Selon la plainte, les sociétés sont accusées d'avoir violé les lois de New York et de Washington en ayant envoyé des messages offrant d'échanger des biens gratuits contre des informations personnelles, en utilisant des faux noms d'envoi de mails, en mentionnant de faux objets de mails, et en falsifiant les informations transmises à l'internaute. Ainsi, la société Optinrealbig.com envoierait 250 millions de messages de ce type par jour, d'après les accusations.Le patron d'Optinrealbig.com, Scott Richter, ne nie d'ailleurs pas la profitabilité de son activité. Il rejette en revanche en bloc les accusations portées contre lui. En matière de spam, c'est la première fois qu'Eliot Spitzer s'allie au secteur privé pour avoir plus de poids devant un tribunal.Le spam est devenu plus qu'un fléau. Selon Microsoft, 80% des mails envoyés sur ses messageries (comme Hotmail) chaque jour seraient du spam, soit 2,4 milliards des mails quotidiens. IDC a évalué à 7,3 milliards le nombre de spams quotidiens. En 2003, les messages non sollicités devraient coûter 10 milliards de dollars aux Américains, selon le cabinet Ferris Research.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :