WorldCom confirme vouloir sortir de la faillite à l'automne

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
L'ex-WorldCom, récemment rebaptisé MCI, a prévu de sortir de la faillite à l'automne prochain. C'est le calendrier confirmé par le directeur financier du groupe Bob Blakey mardi. Cette ultime étape signera le redressement de l'opérateur dont les malversations financières ont défrayé la chronique et jeté un froid sur la crédibilité des entreprises l'an passé. WorldCom s'est en effet placé sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites américaines en juillet dernier, après la révélation de malversations financières d'ampleur. En un an, les différentes enquêtes ont mis à jour pour 11 milliards de dollars de fraudes sur les trois derniers exercices. Depuis, l'opérateur se bat pour éviter démantèlement et liquidation. La première étape a été la mise à pied de ses dirigeants peu scrupuleux. Et notamment celle de Bernie Ebbers, le patron du groupe, qui doit rembourser les 400 millions de dollars (plus les intérêts) qu'il a empruntés à l'opérateur. En avril, le groupe a décidé de faire peau neuve en prenant un nouveau nom et en présentant un plan de sauvetage financier, approuvé par 90% des créanciers. Principale mesure, WorldCom n'a conservé que 3,5 à 4,5 milliards de dettes sur les 41 milliards de dollars accumulés. Les porteurs d'obligations ont sauvé une partie de leur investissement, contrairement aux actionnaires. L'opérateur a également lancé une vaste campagne de communication destinée à promouvoir le nouveau nom, MCI, pour faire oublier l'ancien. Un instant, on aurait pu craindre que la sortie de la faillite soit mise en difficulté par l'amende de 500 millions de dollars infligée par la SEC, révélée à la fin du mois de mai. C'est la plus grosse amende jamais administrée par l'autorité de tutelle des marchés boursiers, le record précédent étant les 10 millions de dollars infligés à Xerox. Mais depuis l'annonce de l'amende, le directeur financier du groupe a répété le calendrier déjà évoqué précédemment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :