Sun Microsystems n'est pas sorti d'affaires

 |  | 344 mots
Lecture 2 min.
Le spécialiste du serveur, Sun Microsystems, qui a pris de plein fouet deux années de baisse de l'investissement dans l'informatique, est loin d'être tiré d'affaires. Le groupe américain vient de publier une large perte trimestrielle de 2,28 milliards de dollars, plombée notamment par des dépréciations d'actifs et des charges de restructuration. Le chiffre d'affaires continue de se contracter. Les ventes ressortent en effet à 2,92 milliards de dollars, soit une baisse de 6,1%. Signe positif pourtant, le résultat hors éléments exceptionnels est symboliquement dans le vert, à hauteur de 10 millions de dollars (ce qui équivaut malgré tout à... 0 cent par action) alors que le consensus établi par First Call attendait une perte de 2 cents par action. La marge brute s'est établie à 43,3% du chiffre d'affaires au cours du deuxième trimestre, soit une progression de 6,7 points par rapport au second trimestre de 2001/2002.Le groupe a bénéficié de sa politique de réduction des coûts. Pour faire face à l'environnement déprimé, Sun a annoncé en octobre un large plan de restructuration portant sur la suppression de 4.300 postes, pour ramener son effectif sous la barre des 35.000 personnes. Il a supprimé 8.000 postes en 12 mois. En dépit de cette bonne nouvelle, c'est surtout l'avenir de Sun qui inquiète les investisseurs. Le groupe a clairement mis de côté son objectif de publier un bénéfice net sur l'exercice 2002-2003, affirmant que la conjoncture économique était toujours sombre. Il a également précisé qu'il ne donnerait plus d'indications à mi-trimestre, comme le font actuellement ses concurrents. Au regard des investisseurs, il s'agit surtout de répondre à la questions suivante: est-ce que le fabricant de serveurs, qui développe des technologies dans la gestion des réseaux informatiques, n'est pas en train de voir ses parts de marché grignotées par les fabricants et équipementiers des PC classiques, tels qu'Intel et Microsoft? C'est clairement la place de Sun sur le marché à long terme qui est en question, affirme notamment un analyste.En milieu de matinée, le titre Sun décroche de 10,27% à 3,32 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :