Sun Microsystems ne voit pas le bout du tunnel

2 mn

Après neufs trimestres consécutifs de baisse des ventes, la situation ne semble guère s'améliorer chez Sun Microsystems. Lundi soir, le spécialiste des serveurs a en effet prévenu qu'il enregistrerait une perte bien plus lourde qu'attendu sur le trimestre en cours (juillet-septembre). En lieu et place des 2 cents de perte visés par le marché (selon First Call), c'est en effet une perte de 7 à 10 cents par action que prévoit le groupe.Celle-ci intègrera notamment une provision pour impôts de 1 cent par action. Mais elle sera surtout le reflet d'un "trimestre particulièrement difficile pour l'entreprise, dû en partie à des dynamiques de marché et de concurrence intenses", a expliqué Sun dans un communiqué."L'hémorragie continue", résume-t-on chez Lehman Brothers. Il est vrai que les difficultés ne sont pas nouvelles pour le groupe américain confronté à la concurrence de Dell, HP et IBM, venus investir son territoire. Ainsi, après avoir terminé l'exercice précédent en-dessous des prévisions, Sun avait indiqué que sa marge brute souffrirait sur l'exercice en cours. Autre signe: il y a deux semaines, il a officialisé la suppression d'un millier d'emplois (3% de ses effectifs), pour s'adapter à une demande qui tarde à repartir de l'avant.Plus inquiétant encore: même en cas de retournement du marché, Sun pourrait bien rester à l'écart du mouvement. C'est du moins l'avis de Pacific Crest Securities. "Nous continuons à être très optimistes concernant une reprise dans l'industrie des serveurs, mais Sun n'est pas un groupe en mesure de bénéficier du retournement, il est de moins en moins adapté", juge l'analyste-maison en charge du dossier.Les investisseurs réagissent fort mal à ces annonces. Mardi, le titre s'est effondré, perdant 14,25%, à 3,31 dollars. Il faut dire que Sun a réservé une autre surprise au marché. Il a modifié ses comptes du quatrième trimestre 2002/2003 (à fin juin) en inscrivant une provision de 1,05 milliard de dollars liée à une réévaluation de son crédit d'impôts. Conséquence: alors qu'il était parvenu à terminer le trimestre sur un bénéfice symbolique de 12 millions de dollars, il aura finalement perdu 1,04 milliard de dollars entre avril et juin.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.