Nortel se redresse malgré les difficultés du secteur

 |  | 319 mots
Lecture 2 min.
Sur le marché de l'équipement télécoms, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Nortel est venu en apporter la preuve en publiant ses résultats trimestriels. Si la demande continue de se contracter, l'équipementier canadien semble mieux s'en sortir que son concurrent Lucent, qui a publié ses résultats plus tôt dans la semaine (lire ci-contre). Nortel a généré une perte de 14 millions de dollars américains, (0 cent par action), contre un déficit de 697 millions de dollars un an plus tôt, et en ligne avec les prévisions du marché. Le chiffre d'affaires s'est inscrit en baisse de 15,9% à 2,33 milliards de dollars, légèrement en dessous du consensus de Wall Street établi à 2,4 milliards de dollars. Ce qui ne semble pas inquiéter outre mesure les observateurs. "C'est assez positif, parctiulièrement quand on compare les résultats de Nortel à ceux de Lucent. On a les mêmes problèmatiques en termes de demande, mais Nortel a un bilan équilibré et donne des signes clairs de stabilisation", a déclaré un analyste.Autre bonne nouvelle: la marge brute qui a légèrement progressé à 43,7% sur le dernier trimestre, contre 42,9% au premier trimestre. Le groupe a augmenté sa trésorerie de 200 millions de dollars à 4,2 milliards en fin de trimestre. Pour les mois à venir, le directeur général Frank Dunn a déclaré que Nortel comptait gagner des parts des parts de marché. Mais le groupe s'attachera à contrôler avec rigueur ses coûts dans la mesure où il n'entrevoit pas de reprise franche du marché. "Je continue à penser qu'il y a une forte probabilité qu'il y ait de bonnes surprises plus tard dans l'année [...]. Du coup, je pense que notre confiance dans le marché va se solidifier", a déclaré le patron de Nortel. A New York, en milieu de matinée, le titre recule de 3,28% à 2,95 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :