Comdirect veut dégager des bénéfices cette année

 |   |  336  mots
Le courtier en ligne Comdirect commence à goûter les fruits de deux ans de restructuration. La filiale de la Commerzbank a réussi à réduire ses pertes de façon conséquente: même si elle ne revient pas dans le vert, son déficit net se limite à 9,8 millions d'euros pour 2002, après -160,7 millions en 2001. Le résultat inclut une charge exceptionnelle de 23,3 millions d'euros. Le résultat, avant éléments exceptionnels, issu du coeur d'activité du courtier est même ressorti dans le vert à hauteur de 4,7 millions d'euros. En 2001, la perte était de 52,3 millions d'euros. Ce ne sont pas tant là les effets de la reprise de l'activité que du vaste plan de restructuration conduit depuis 2001 : l'année dernière, les frais de fonctionnement ont encore été réduits de 38% à 224 millions d'euros. En 2001, le groupe avait déjà procédé à une première cure d'amaigrissement qui avait entraîné la suppression de 430 emplois et conduit à la fermeture des branches italienne et française. Insuffisante face à la dégringolade des marchés et à la désaffection du public pour la Bourse, la première restructuration avait entraîné l'annonce d'une seconde, prévoyant la suppression d'un tiers des 1.029 salariés du groupe. Comdirect ira même plus loin puisqu'il a prévu de ramener ses effectifs à 565 postes à temps plein cette année. De fait, le chiffre d'affaires affiche une baisse en 2002 de 17% à 142 millions d'euros. Sans tabler sur une reprise de l'activité, Comdirect espère retourner la tendance cette année et publier un bénéfice net. Quoiqu'il en soit, les observateurs anticipent toujours une nouvelle consolidation du marché. Les rumeurs évoquent depuis des mois un rapprochement entre Comdirect et DAB, la filiale d'HypoVereinsbank. La France n'a pas été épargnée par les mouvements de consolidation: Fimatex a mis la main sur Boursorama puis sur Selftrade, tandis que Consors est passé dans l'escarcelle de BNP-Paribas, déjà propriétaire du numéro 1 français Cortal. A Francfort, le titre gagne en fin d'après-midi 17,36% à 3,38 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :