Infineon élargit son plan de réduction des coûts

 |   |  372  mots
Le fabricant de semi-conducteurs allemand Infineon n'en finit pas de maigrir. Quelques jours après la publications des résultats du premier trimestre (lire ci-contre), son PDG Ulrich Schumacher a annoncé un nouveau plan de réductions des coûts. Baptisé Impact 2, l'ensemble des mesures ont pour but de générer une économie de 500 millions d'euros, dont 50 millions pour l'exercice en cours clos fin septembre. Infineon prévoit notamment de réduire ses effectifs de 3% ces prochains mois en supprimant 900 postes, afin de ne pas employer plus de 31.000 salariés.Cinq cent suppressions de postes concerneront les services "corporate", tels que les départements administratifs. La division "Secure Mobile Solutions" sera amputée de 150 personnes, surtout en Suède. Enfin, des mesures d'externalisation et le transfert d'activités vers des zones plus intéressantes permettront un allègement de 250 postes supplémentaires partout dans le monde. Dans cet esprit, le groupe a déjà externalisé une partie de son service de comptabilité au Portugal. Il compte maintenant étudier les solutions d'économies offertes dans les départements de ressources humaines, informatique et logistique. Parmi les mesures envisagées, Infineon a d'ores et déjà décidé d'externaliser sa division d'électronique automobile et industrielle en Autriche. Et il étudie sérieusement la délocalisation de son siège social actuellement basé à Munich, en Suisse. Tout en envisageant également de le déplacer, en fonctions des conditions, en Asie, aux Etats-Unis ou ailleurs en Europe. En tout cas, une décision pourrait être prise très prochainement, assure le groupe, très critique envers la politique fiscale de l'Etat allemand . "La plus grande partie des mesures d'économies doivent être réalisées l'an prochain, pour une mise en oeuvre à 90% d'ici trois ans", a précisé le président du directoire, Ulrich Schumacher. Pour l'instant, le coût du nouveau plan n'a pas été dévoilé. En 2001, Infineon avait annoncé un premier plan massif d'économies, "Impact", qui a abouti à la suppression de 5.000 postes et à une économie totale de 2,8 milliards d'euros. La semaine dernière, Infineon publiait une perte trimestrielle de 328 millions d'euros, alors même que ses ventes gagnaient 13% à 1,48 milliard d'euros.A Francfort, le titre gagne en fin d'après-midi 3,64% à 7,12 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :