Pechiney loin de rassurer

D'une certaine façon, Pechiney a fait un joli pied de nez à son prédateur Alcan. Alors que ce dernier a annoncé hier une perte nette, le groupe français a en effet présenté ce mercredi un bénéfice net pour le second trimestre de 12 millions d'euros, soit 30% de plus qu'à la même période que l'an passé. Pourtant, ce succès ne pourrait être qu'en trompe-l'oeil. D'abord parce que les attentes des analystes étaient encore supérieures à ce chiffre. Selon Reuters, le consensus des analystes se situait en effet à 15 millions d'euros. Ensuite parce que, cette hausse du bénéfice net s'explique principalement par la baisse des charges de restructuration qui en un an passent de 54 à 17 millions d'euros. Enfin, parce que les lignes plus hautes du compte de résultat trimestriel de Pechiney ne sont guère encourageantes. Les ventes chutent ainsi sur un an de 23% à 2,63 milliards d'euros. Une baisse qui est à la fois due au recul du dollar, mais aussi à la baisse des prix de l'aluminium qui est continue depuis trois mois. Autant d'éléments qui ont joué défavorablement, alors que le groupe annonce "des ventes en volumes satisfaisantes particulièrement dans l'aérospatiale". Pechiney a en effet profité des premières livraisons pour l'Airbus A-380. En termes opérationnels, les résultats ne sont pas particulièrement réjouissants. Le prix encore élevé du pétrole a joué négativement par rapport au deuxième trimestre 2003. Le résultat opérationnel est ainsi passé de 137 millions d'euros l'an passé à 67 millions au cours du dernier trimestre, soit un recul de 51%. L'activité la plus touchée étant évidemment celle de l'aluminium primaire, touchée là aussi par la faiblesse des prix.Avec de tels résultats, l'indépendance de Pechiney reste problématique aux yeux des investisseurs. D'autant que la seule vraie force du groupe réside dans l'aéronautique, ce qui en fait une belle proie pour Alcan ou pour Norsk Hydro dont la présence dans ce secteur est encore faible. En clôture mercredi, les avis des marchés étaient donc assez partagés sur Pechiney dont l'action a fini, quasi à l'équilibre, -0,07% à 43,37 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.