Eurotunnel stabilise ses pertes

 |   |  331  mots
Eurotunnel stabilise ses pertes. Au premier semestre 2003, le groupe franco-britannique a annoncé des pertes nettes avant exceptionnels de 111 millions d'euros, contre 110 millions pour la même période que l'an passé. En prenant en compte le bénéfice exceptionnel, la perte nette a été réduite de 84% en un an et s'établit à 22 millions d'euros. Même si, dans ces conditions, l'euphorie n'est certainement pas de mise, force est de constater certains éléments positifs. Le premier est que cette stabilisation des pertes intervient dans un contexte difficile pour le gestionnaire du tunnel sous la manche. En effet, la faiblesse actuelle du trafic trans-manche (-1% pour les camions, 0% pour les voitures) et la concurrence forcenée des ferries a entraîné une baisse importante des prix. Du coup, si Eurotunnel a accru ses parts de marché et son trafic en volume (+3% pour les camions et +4% pour les voitures), son chiffre d'affaires semestriel n'en est pas moins en baisse de 7% sur un an à 393 millions d'euros. Dans ce contexte, la stabilisation des pertes hors exceptionnels semble une bonne performance.Deuxième raison de se réjouir pour le groupe, l'amélioration de son bilan. La dette a en effet été réduite de 130 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année. Du coup, les frais financiers sont également en baisse de 9%. Comme les charges d'exploitation sont, elles, restées stables, ce semestre apparaît, pour Eurotunnel comme un bon semestre. Reste que l'avenir demeure incertain, car l'environnement reste sombre. Charles Mackay, le président du conseil commun du groupe a ainsi déclaré dans un communiqué que la conjoncture difficile "semble devoir perdurer au second semestre". Du coup, ajoute-t-il, "il est maintenant peu probable que nous puissions réaliser sur l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires suffisant pour couvrir nos charges financières". Autrement dit, malgré ces bonnes nouvelles, Eurotunnel n'est pas encore sur le point de revenir dans le vert.A Paris, le titre a perdu lundi 2,82% à 69 centimes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :