Aegon incapable de rassurer les marchés

 |  | 262 mots
Le marché n'est pas vraiment convaincu par Aegon. L'assureur néerlandais a pourtant présenté des résultats meilleurs que prévu pour le troisième trimestre. Le bénéfice net a ainsi progressé de 8,2% à 464 millions d'euros. Le consensus des analystes réalisé par Reuters n'était que de 424,7 millions d'euros avec une estimation maximale de 461 millions d'euros. Cette performance est avant tout due à l'amélioration des marchés financiers qui a permis au groupe d'améliorer ses performances sur le plan obligataire et de développer ses gains sur les marchés actions. De plus, ce nouveau contexte a permis de développer la demande de produits financiers. La baisse des primes (-6% en un an sur le trimestre à 6,75 milliards d'euros) a ainsi pu être compensée. Les observateurs sont cependant inquiets de cette glissade de l'activité, ainsi que de la hausse des dépenses. Aux Pays-Bas, ces dernières ont ainsi grimpé en un an de 55%. Au Royaume-Uni, la progression est de 40%. Du coup, les 1.000 suppressions d'emplois au cours des neuf premiers mois de l'année semblent bien incongrues. D'autant que, sur la même période, le nombre d'agents de l'assureur avait progressé de 3.200 unités. Du coup, il en fallait plus que les déclarations de la direction pour rassurer les marchés. En déclarant qu'elle "tablait sur des prévisions positives si l'amélioration des conditions de marché se poursuit", elle n'a pas convaincu. D'autant qu'elle a refusé de donner des prévisions chiffrées. L'action reculait donc de 0,68% à 11,60 euros en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :