Total déçoit et est sanctionné sur les marchés

 |  | 208 mots
Lecture 1 min.
Total devrait subir un recul de ses résultats au deuxième trimestre. Dans une interview aux Echos, le président du groupe pétrolier, Thierry Desmarets, a en effet indiqué que le groupe devrait annoncer des "résultats trimestriels satisfaisants, même s'ils sont inférieurs à ceux du premier trimestre". Le groupe subirait ainsi le contrecoup de la baisse des marges de raffinage, du prix moyen du baril et du dollar face à l'euro. Sur ce dernier point, Thierry Desmarets remarque notamment que le budget du groupe a été construit sur la perspective d'une parité euro-dollar. Un niveau moyen de 1,14 dollar pour un euro sur le deuxième trimestre pénalise donc fortement le groupe. Thierry Desmarets se veut toutefois rassurant sur les marges de raffinage qui, malgré une baisse, sont restées "à des niveaux raisonnables". Cette annonce a été mal perçue par le marché. Un vendeur français cité par l'AFP indique ainsi qu'il s'attendait "à ce que le groupe fasse mieux sur le deuxième trimestre qu'au premier". Et même si la Deutsche Bank se veut rassurante en considérant que, même en baisse, les chiffres du deuxième trimestre seront satisfaisants, le titre est sanctionné. Il a terminé jeudi en baisse de 1,97% à 129,40 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :