Wanadoo améliore sa rentabilité

 |  | 355 mots
Lecture 2 min.
Wanadoo est à nouveau dans le vert. Après un premier bénéfice net publié pour 2002, la filiale Internet de France Télécom a réalisé au titre du premier semestre un profit opérationnel de 60 millions d'euros, contre une perte de 4 millions d'euros l'an dernier. Ce résultat tient compte des 10,5 millions d'euros d'amende infligée par la Commission Européenne, bien que le fournisseur d'accès Internet indique avoir fait appel de la décision. Le chiffre d'affaires est en hausse de 34% à 1,227 milliard d'euros, en ligne avec les attentes des analystes interrogés par Reuters.C'est surtout la croissance de l'activité Internet (Accès, Portails et e-Marchants), qui a tiré les ventes vers le haut, avec une croissance de 57% du chiffre d'affaires de la division à 722 millions d'euros. Raison de cette performance, la bonne progression de l'ADSL, avec 445.000 nouveaux abonnés au premier semestre. Le groupe a ainsi ramené la perte d'exploitation de cette division à 67 millions d'euros, contre 113 millions au premier semestre 2002.Parallèlement, la branche Annuaires, seule activité du groupe à générer des profits, résiste bien dans un contexte difficile, avec une croissance de 5% du chiffre d'affaires à 422 millions d'euros. Son résultat d'exploitation est ressorti à 142 millions d'euros, en hausse de 13,6% par rapport à l'an passé.Pour l'ensemble de l'année 2003, Wanadoo confirme ses objectifs: une croissance de 25 à 30% du chiffre d'affaires, un résultat d'exploitation avant amortissements consolidé multiplié par trois, et un cash flow opérationnel positif.Bémol à ces bons résultats: les réserves émises par les spécialistes du secteur quant à l'évolution de la base clients de Wanadoo. Le nombre de nouvelles souscriptions au haut débit de France Télécom semble ralentir. Il a en effet été de 239.000 au premier trimestre, puis de 206.000 au second. De plus, ses filiales britannique (Freeserve) et espagnole (eresMas) ont perdu respectivement 27.000 et 55.000 clients. Si le PDG de Wanadoo, Olivier Sichel, met ces pertes sur le compte d'un effet de saisonnalité, certains observateurs y voient les prémices d'une maturité du marché de la fourniture d'accès Internet.A la Bourse de Paris, le titre perd 0,34% à 5,90 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :