EMI discute fusion avec Time Warner

 |  | 319 mots
Lecture 1 min.
Après des mois de rumeurs persistantes, EMI et Time Warner ont enfin confirmé leurs projets d'avenir. Le groupe d'édition musicale britannique a indiqué lundi être en discussions non exclusives avec l'Américain en vue d'un rapprochement. Pour autant, les deux groupes n'ont pas encore trouvé d'accord définitif. "Les discussions sont à un stade très préliminaire. Il n'y a aucune assurance que [ces discussions] aboutiront à un accord acceptable par les deux parties", a indiqué EMI dans un communiqué.Cette annonce confirme les rumeurs de presse de ce week-end. Selon le Sunday Times, EMI aurait en effet offert 1,5 milliard de dollars, dont 1 milliard en cash et 500 millions en titres, pour se rapprocher de son concurrent américain. Dans la nouvelle entité ainsi créée, Time Warner possèderait 25% des parts.Pour autant, l'union entre EMI et Time Warner n'est pas encore scellée. En effet, BMG, la maison de disques de Bertelsmann, a indiqué être encore en discussions avec Time Warner. Les deux parties envisagent de former une joint-venture au sein de laquelle elles détiendraient chacune 50% de participation.L'industrie du disque pourrait donc encore patienter avant de connaître les mouvements de consolidation qu'impose la contraction de ses ventes. Depuis trois ans déjà, les tentatives se sont multipliées, mais aucune n'a abouti. Un premier projet de mariage entre EMI et Warner Music avait été bloqué par les autorités de la concurrence européennes. De même, Bruxelles avait interdit l'offre de reprise d'EMI par Bertelsmann. Une union entre EMI et Warner Music donnerait naissance à la deuxième major mondiale, avec une part de marché de 24% mais encore sensiblement loin derrière le numéro un, Universal Music. Surtout, elle permettrait à la nouvelle entité de dégager des synergies, c'est-à-dire de réaliser des économies d'échelle importantes, comme l'attendent les analystes. A Londres, le titre EMI recule de 3,8% à 152 pence en clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :