Heineken plonge après l'annonce de ventes faibles

 |   |  327  mots
Déprime ambiante, maladie et conflits géopolitiques ont contre toute attente éloigné les consommateurs de la bière. C'est ce qu'a révélé le brasseur néerlandais Heineken en annonçant que ses ventes avaient été moins bonnes que prévu au premier semestre 2003. De janvier à fin juin, le groupe a souffert "du ralentissement économique, des conséquences de la récente guerre en Irak, du mauvais temps en Amérique du Nord et dans une partie de l'Europe, et du SRAS en Asie", a expliqué le groupe dans un communiqué. C'est surtout sur les marchés américain, néerlandais, grec, français et asiatique que les ventes ont été décevantes. En outre, Heineken a été pénalisé par la faiblesse du dollar par rapport à l'euro, qui appauvrit le montant des ventes une fois converties dans la monnaie européenne. L'augmentation des contributions au fonds de pension du groupe pèsera également sur le résultat. Sur le premier semestre, Heineken table sur un bénéfice équivalent à celui du premier semestre 2002, qui était de 330 millions d'euros.Le brasseur, qui n'a pas donné d'estimations chiffrées, a quand même tenté de rassurer les investisseurs en affirmant qu'il attendait une croissance de son bénéfice hors éléments exceptionnels en 2003 par rapport à 2002. Il fournira de plus amples explications en publiant ses résultats semestriels en septembre. D'ores et déjà, il rappelle que les mois d'été, juillet et août, sont propices à la consommation de bière. Une affirmation que l'on croit facilement après la canicule exceptionnelle de ces derniers jours qui a notamment frappé la France.Toutefois, les investisseurs ne l'entendent pour l'instant pas de cette oreille et préfèrent attendre pour voir, d'autant que la conjoncture reste globalement difficile. A Amsterdam, le titre Heineken plonge de 12,24% en fin de journée à 29,89 euros. Dans son sillage, le Belge Interbrew recule de 3,47% à 19,19 euros et Carlsberg plonge de 5% à 225 couronnes danoises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :