Yahoo ! profite du retour des publicitaires sur Internet

 |  | 392 mots
Lecture 2 min.
Yahoo! poursuit son redressement. Pour son troisième trimestre 2003, le portail américain a annoncé une hausse de 126% à 65,3 millions de dollars de son bénéfice net, le tout dans un contexte de hausse très prononcée de son chiffre d'affaires. A 10 cents, le bénéfice par action est légèrement supérieur aux attentes des analystes puisque le consensus de l'agence First Call prévoyait un BPA de 9 cents. Principale explication à cette bonne santé, la hausse des ventes. Ces dernières ont en effet progressé de 43% à 356,8 millions de dollars. Tous les domaines connaissent une forte hausse, que ce soit la publicité (+48%), les services payants (+38%) ou les services à inscription (+26%). Cette forte croissance, Yahoo! la doit d'abord à son partenariat dans le haut débit avec SBC, à son service de petites annonces classées, surtout d'emploi avec HotJobs, et enfin, concernant la publicité, à la vente de liens sponsorisés via Overture, que Yahoo!, au vu du succès exponentiel de ce service, a fini par racheter.Le président de Yahoo!, Terry Semel, n'a pas hésité à parler de "trimestre record" pour son groupe et s'est même payé le luxe de relever ses objectifs de ventes pour le reste de l'année. Le chiffre d'affaires 2003 devrait donc être compris entre 1,42 et 1,46 milliard de dollars, contre une fourchette d'estimation précédente allant de 1,26 à 1,31 milliard de dollars. Au quatrième trimestre, les ventes devraient s'établir entre 462 et 502 millions de dollars. Quant au bénéfice opérationnel, il est également revu à la hausse pour 2003: 286 millions de dollars contre 260 millions prévus précédemment. Cette croissance est notamment liée au retour vers Internet de nombreux annonceurs. La publicité liée aux moteurs de recherche est particulièrement en vogue, selon Terry Semel. Et Yahoo! devrait être encore plus présent dans ce domaine grâce à l'acquisition d'Overture qui, selon lui, "créé la plus grande plate-forme de publicité sur un marché publicitaire en forte croissance". "Les annonceurs suivent leur public. Ils investissent en ce moment dans Internet car Internet gagne de l'audience par rapport à d'autres médias", a résumé Dan Rosensweig, numéro deux du portail californien. On a donc retrouvé le sourire chez Yahoo!. Avec 4,2 millions de clients payants, le portail est résolument optimiste. Et le marché aussi. A mi-séance jeudi, le titre bondit de 11,63%, à 43,30 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :