Verizon lance un "profit warning"

 |  | 372 mots
Lecture 2 min.
Premier opérateur américain, Verizon doit admettre que la crise des télécoms n'est pas terminée. Il a lancé mardi un "profit warning" au titre de son exercice 2003, admettant ainsi qu'il ne pourrait pas atteindre les objectifs définis en début d'année. L'opérateur table désormais sur un bénéfice compris entre 2,56 et 2,60 dollars par titre, contre une précédente prévision comprise entre 2,70 et 2,80 dollars par action. Il a donc rabaissé ses estimations de bénéfices de 5,1 à 7,1%. En moyenne, les analystes tablaient sur un résultat de 2,73 dollars par titre. A l'origine de cette annonce, les nouveaux accords salariaux passés ce mois-ci avec deux des syndicats du groupe, qui incluent des hausses de salaires pour les 78.000 salariés concernés. Mais ce "profit warning" est aussi l'aveu que le marché de la téléphonie fixe connaît toujours des difficultés, en particulier le segment Entreprises. L'opérateur continue également de pâtir de la contraction du marché des particuliers, dont les communications fixes sont peu à peu remplacées par les appels mobiles et à moindre échelle l'envoi de mails. Les progrès réalisés par la filiale Verizon Wireless n'ont donc pas réussi à compenser les problèmes rencontrés dans la téléphonie fixe. Les annonces de Verizon ne sont pas pour rassurer les observateurs, qui craignent que d'autres opérateurs ne lui emboîtent le pas.Pourtant, la téléphonie mobile réussit plutôt à Verizon, puisqu'en même temps que son "profit warning", l'opérateur a relevé ses objectifs d'abonnés pour 2003. Verizon Wireless compte désormais sur 4,5 millions de clients en plus, soit 500.000 de mieux que précédemment prévu.En revanche, Verizon a maintenu sa prévision de chiffre d'affaires. Il table toujours sur des ventes au pire stables et au mieux en hausse de 2% par rapport à 2002. L'an passé, elles étaient ressorties à 67,6 milliards de dollars. Anticipant ces résultats moins bons, l'opérateur a décidé de réduire ses dépenses d'investissements entre 12 et 12,5 milliards de dollars, contre une précédente estimation de 12,5 à 13,5 milliards dollars. A New York, le titre Verizon recule de 4,58% en fin de matinée à 33,12 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :