La CDC au secours de la fusion Lagardère Editis

 |  | 302 mots
Lecture 1 min.
Alors que le groupe Lagardère doit prochainement proposer à Bruxelles des solutions aux problèmes de position dominante que pose le rachat d'Editis, les tractations vont bon train pour obtenir l'accord de la Commission européenne. Les rumeurs de presse se multiplient concernant la volonté du gouvernement de trouver une solution industrielle française. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) serait ainsi chargée de reprendre en compagnie d'autres industriels les éditions Robert, Nathan et les livres de poches 10/18, selon le journal les Echos. L'ensemble pèserait 200 millions de chiffre d'affaires et serait valorisé environ le double.L'institution financière aurait été mandatée par le gouvernement, selon Le Monde de la semaine dernière. Parmi les candidats potentiels, le mieux placé serait Média Participations, qui chapeaute les éditions Dargaud, Rustica et Fleurus. Ces dernières semaines, le nom d'Albin Michel était également cité, mais celui-ci se serait depuis retiré du dossier.Le groupe Lagardère a répondu lundi à ces rumeurs. "A la suite de certaines informations parues dans la presse, le groupe Lagardère rappelle que depuis le début de la procédure ouverte à Bruxelles sur le dossier Editis, il agit seul, en toute indépendance et dans le seul intérêt de ses actionnaires", a indiqué un porte-parole du groupe à l'AFP. La semaine dernière, la Commission européenne a exposé ses griefs à Lagardère, après avoir procédé à "un relevé précis, sans équivoque ni indulgence, des points litigieux qui posent un certain nombre de problèmes, depuis le début de la procédure jusqu'à aujourd'hui". Le groupe de médias français disposait d'une dizaine de jours à compter de cette date pour répondre à ces griefs. Les solutions pour y remédier doivent être exposées en décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :