Le marché prudent après l'assemblée de Clarins

 |  | 333 mots
Lecture 2 min.
Si à l'occasion de la présentation de ses résultats 2002, Clarins a fait état d'un premier trimestre 2003 particulièrement dynamique, les deux mois suivants ont été un peu plus difficiles. C'est en tout cas ce qui ressort du discours du groupe lors de son assemblée générale tenue ce vendredi.Selon l'agence Bloomberg, le président Christian Courtin a en effet annoncé que les ventes sur cinq mois avaient progressé de 5,6%, à taux de change constants. Or, toujours avec le même mode de calcul, la progression était de 10% sur le premier trimestre. Ce qui traduit inévitablement un ralentissement du rythme de croissance en avril et en mai.La nouvelle n'a pas manqué de provoquer une légère inquiétude sur le marché. En hausse en tout début de séance, et alors qu'elle gagnait plus de 10% sur l'année, l'action a rapidement corrigé. A la clôture, elle lâche 1,99%, à 46,75 euros.Les propos du groupe ne sont toutefois pas véritablement alarmistes, les objectifs délivrés auparavant n'ayant pas été remis en question. Début avril, le groupe avait dit viser une croissance à taux de change constants de 5% dans sa branche cosmétique. Et "une nouvelle amélioration de la marge opérationnelle [déjà en forte hausse en 2002: ndlr] reste un objectif majeur du groupe", avait ajouté Clarins.Hormis les perspectives d'activité, le marché reste aussi très sensible au sort qui sera réservé à la filiale Thierry Mugler Couture, dont Clarins a décidé en décembre d'arrêter l'activité. Sur ce point, Clarins a confirmé les récentes informations de presse annonçant qu'il était en négociations avec Balmain. Il reste néanmoins de nombreuses incertitudes quant à l'avancée de ces discussions, les modalités de la vente ou encore l'impact dans les comptes de Clarins. Des réponses devraient être données rapidement, puisque le groupe a répété à plusieurs reprises qu'il prendrait une décision officielle après le 11 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :