L'émission obligataire de Rallye entraîne Casino dans le rouge

 |  | 288 mots
Parmi les rares valeurs du CAC 40 dans le rouge ce lundi, Casino perd 1,04% à la clôture, au moment où le marché parisien s'envole, comme en témoigne l'indice vedette de la place qui gagne près de 3,5% et flirte de nouveau avec les 3.000 points. Ce qui ne lui était plus arrivé depuis la mi-janvier.Si l'action du groupe de distribution reste ainsi à l'écart de la hausse générale, c'est à cause de sa maison-mère, Rallye. Car dans la matinée, celle-ci a annoncé l'émission, pour 300 millions d'euros, d'obligations échangeables en actions Casino. De quoi faire naître quelques craintes de retour de papier et susciter des arbitrages.Les conséquences devraient toutefois être assez limitées. Tout d'abord parce que la taille de l'opération est plutôt modeste, même si son montant pourra être augmenté de 45 millions en cas de forte demande. Ensuite, parce que le placement n'est pas public mais réservé aux institutionnels.Enfin, en marge de cette émission, Casino a indiqué dans un communiqué qu'il avait racheté et annulé 1,78 million de certificats de valeur garantie* (CVG) à un prix moyen de 43,11 euros. Ceux-ci avaient été émis à l'occasion de l'offre publique lancée au printemps 2000 sur Monoprix. Il reste désormais en circulation un peu moins de 2,46 millions de CVG. Et "Casino se réserve la possibilité, suivant les conditions de marché, de poursuivre ces rachats de CVG", précise-t-il dans un communiqué.latribune.fr*CVG: les CVG sont utilisés lors d'opérations financières. Dans le cadre d'une offre d'échange, ils peuvent notamment permettre aux actionnaires de la cible de revendre, pendant un temps donné, leur nouvelles actions à un prix minimum garanti. Les CVG sont négociables en Bourse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :