Le SRAS contraint Texas Instruments à revoir ses ambitions à la baisse

 |   |  319  mots
Le SRAS ne fait pas des dégâts que dans le secteur du tourisme. Texas Instruments en est la preuve: le groupe a annoncé mardi soir qu'il revoyait à la baisse ses objectifs pour le deuxième trimestre 2003. La raison: un tassement des ventes de semi-conducteurs à ses clients dans le secteur des télécommunications, plus particulièrement en Asie. "Nous pensons que la faiblesse de la demande est due en grande partie à l'impact économique persistant associé à l'épidémie de SRAS", explique le PDG, Tom Engibous, dans un communiqué.Ainsi, les ventes de semi-conducteurs à destination des mobiles devraient reculer de 10% ce trimestre par rapport au trimestre précédent. Et d'une façon plus générale, le chiffre d'affaires dans les semi-conducteurs ne devrait plus croître que de 2% en séquentiel (d'un trimestre sur l'autre), alors que le groupe espérait auparavant une hausse de 4%.Pour les autres segments d'activité, Texas Instruments ne montre en revanche pas d'inquiétude particulière. Mais cela ne suffira pas à amortir la faiblesse attendue dans les télécommunications. Dès lors, la prévision trimestrielle de croissance des ventes de l'ensemble du groupe a elle aussi été révisée à la baisse. De 7%, elle est passée à 5%, toujours en séquentiel.Il y aura bien évidemment des répercussions sur la rentabilité. D'autant que, dans le même temps, les charges de restructuration dans certaines usines ont été réévaluées, passant de 40 à 55 millions de dollars. Au final, Texas Instruments ne vise donc plus un bénéfice de 8 cents par action, mais de 6 cents "plus ou moins quelques cents".Selon le groupe, les perturbations devraient toutefois être de courte durée. La demande "devrait repartir une fois les inquiétudes sanitaires calmées", a ajouté Tom Engibous. Les investisseurs sanctionnent tout de même le titre à Wall Street. Mercredi, deux heures après l'ouverture, il plonge de 9,51%, à 18,45 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :