Saban reprend le catalogue de films de KirchMedia

 |  | 398 mots
Lecture 2 min.
Comme annoncé il y a dix jours, Haim Saban a racheté les droits de 18.000 films et séries détenus par le groupe allemand de médias KirchMedia, actuellement en redressement judiciaire. "Le groupe Saban et KirchMedia ont signé les contrats pour la vente du plus gros catalogue de films en dehors d'Hollywood au groupe Saban", a indiqué un communiqué du milliardaire israélo-américain.La semaine dernière, une filiale du groupe Saban avait déjà mis la main sur ProSiebenSat.1, également propriété de KirchMedia (voir ci-contre). TF1 avait un temps manifesté son intention de participer à la reprise de ProSiebenSat.1. Mais la chaîne française a préféré se mettre (au moins momentanément) à l'écart, en raison de la frilosité des marchés.Aucun détail financier n'a été fourni. Toutefois, le montant total des contrats signés est estimé par les experts à environ 2 milliards de dollars, dette comprise.Cette acquisition constitue donc l'épilogue du démantèlement de KirchMedia, ancien fleuron de l'empire de l'Allemand Leo Kirch, contraint l'an passé au dépôt de bilan. Outre le cinéma et la télévision, la société possédait également un spectaculaire catalogue de droits sportifs, dont ceux de la Coupe du monde 2006 et du championnat allemand de football. Ces droits ont été revendus au mois d'octobre à Robert Louis Dreyfus.L'opération confirme également le "sens hors norme des opportunités" et la "capacité de séduction" de Haim Saban, qu'évoquait récemment un de ses anciens collaborateurs (voir ci-contre). De fait, l'homme d'affaires a su revenir sur ce dossier quelques mois à peine après avoir été mis sur la touche.Si Haim Saban est mal connu du grand public, ses succès le sont nettement plus. Il a notamment bâti sa réussite avec les génériques de dessins animés et séries comme Goldorak, Dallas, Inspecteur Gadget ou Starsky et Hutch. Puis est venue son implication dans le réseau télévisé Fox Family WorldWide. La vente à Disney en 2001 de cette coentreprise avec News Corp. est en grande partie à l'origine de son patrimoine personnel de 1,7 milliard de dollars. Désormais, d'après une de ses connaissances, il s'agirait surtout pour lui de placer sa fortune. Et c'est Ynon Kreiz, auparavant à la tête de Fox Kids Europe, qui est pressenti pour diriger KirchMedia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :