Palm n'arrive toujours pas à sortir la tête de l'eau

 |  | 482 mots
Lecture 2 min.
Palm avait bien prévenu, le 3 mars dernier, que ses résultats pour son troisième trimestre 2002/2003 (à fin février) ne seraient pas bons, et de fait: ils sont carrément mauvais. Selon les chiffres publiés par le leader des ordinateurs de poche, le groupe a enregistré une perte nette de 172 millions de dollars de décembre 2002 à février 2003, plongeant ainsi lourdement dans le rouge après le bénéfice de 2,95 millions encaissé un an plus tôt.Bien sûr, Palm peut mettre en avant le fait qu'une bonne partie de la perte provient de charges exceptionnelles - 142,7 millions de dollars en tout - sans rapport avec son activité normale. En particulier, le groupe américain a dû provisionner 100 millions de dollars pour la dépréciation d'un vaste terrain qu'il possède à San José, en Californie. Mais une quarantaine de millions de dollars de charges exceptionelles sont liées aux efforts de restructuration du groupe, qui tente de réduire ses coûts dans un marché où il est de plus en plus durement concurrencé par les ordinateurs de poche fonctionnant sous Windows.Surtout, l'activité courante du groupe ne donne pas de signe de redressement. Sur le trimestre écoulé, les ventes ont reculé de près de 30%, s'établissant à 209 millions de dollars, contre 292,6 millions un an plus tôt. Et ce n'est pas fini: Palm a annoncé qu'un nouveau repli des ventes serait enregistré pour le trimestre en cours. Le groupe s'attend désormais à un chiffre d'affaires compris entre 185 et 200 millions de dollars entre mars et mai, en recul de 15% à 20% par rapport à la même période de l'année dernière. Et encore: cette prévision, très inférieure aux attentes actuelles des analystes - 214 millions de dollars selon le consensus Multex -, ne tient pas compte de l'impact éventuel de la guerre en Irak, a précisé Palm.La fabricant d'ordinateurs de poche souffre notamment du fait que les consommateurs ne se précipitent pas sur ses nouveaux produits haut de gamme comme le Tungsten T. Le Zire, un nouveau produit qui se vend bien, se situe au contraire dans le bas de la gamme. Durant les trois mois considérés, Palm a livré un million d'appareils, contre 1,29 million un an plus tôt.Pour le trimestre écoulé, la perte hors éléments exceptionnels s'établit à 26,47 millions de dollars contre 14 millions l'année dernière, en ligne avec les attentes des analystes. Toujours hors charges exceptionnelles, la marge brute s'est élevée à 31,3%, en progrès par rapport aux 29,2% d'il y a un an.Autre élément positif: la filiale PalmSource du groupe, qui développe les logiciels d'exploitation Palm, a enregistré pour la première fois durant le trimestre écoulé un résultat net positif. La scission de PalmSource, annoncée depuis plusieurs mois, devrait intervenir l'été prochain, a précisé le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :