TF1 pourrait revenir en force dans le dossier KirchMedia

 |  | 312 mots
Lecture 1 min.
TF1 "pourra toujours s'associer à un autre consortium", écrivait-on jeudi chez Aurel-Leven, alors que l'homme d'affaires israélo-américain Haim Saban venait d'abandonner la reprise de KirchMedia. Si cet avis n'a pas forcément fait l'unanimité au sein de la communauté financière, les dernières rumeurs semblent néanmoins vouloir donner raison au bureau parisien.En effet, selon l'hebdomadaire allemand Focus, TF1 envisagerait d'ores et déjà de traiter avec de nouveaux partenaires: Lehman Brothers et le prince saoudien al-Walid, ex-actionnaires du groupe allemand contraint au dépôt de bilan il y a plus d'un an.En revanche, le journal ne revient pas sur le montant de l'investissement que pourrait réaliser le groupe de Patrick Le Lay. Pour mémoire, la chaîne de Boulogne comptait apporter, aux côtés de Haim Saban, une somme comprise entre 100 et 150 millions d'euros.Toujours sans citer de sources, Focus ajoute que les banques créancières, HypoVereinsbank, Bayerische Landesbank, Commerzbank et DZ Bank, pourraient aussi participer au consortium.Un tel montage ne permettrait donc pas aux banques de sortir complètement du dossier dans l'immédiat. Mais il pourrait tout de même constituer une alternative à ce qui a été nommé le "plan B". Dans le communiqué annonçant l'abandon des discussions avec Haim Saban, KirchMedia avait indiqué qu'allait être mis en place un "plan B" prévoyant que les banques continuent de financer pendant au moins un an aussi bien ProSieben Sat 1 que les activités de négoce de films avant de chercher une nouvelle solution.Si les rumeurs de ce vendredi sont fondées, reste enfin à savoir si les nouveaux repreneurs pourront s'entendre avec les banques créancières. Car dans les milieux proches du dossier, on indiquait en milieu de semaine que les discussions avec Haim Saban avaient justement achoppé sur les conditions que voulaient imposer les banques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :