L'Oréal estime son premier trimestre "encourageant"

 |  | 309 mots
Au premier abord, les chiffres publiés ce jeudi par L'Oréal pourrait paraître décevants. Car alors que les analystes sondés par Reuters visaient en moyenne 3,72 milliards d'euros, les ventes sur le premier trimestre sont ressorties à 3,68 milliards d'euros.Qui plus est, ce chiffre d'affaires traduit un repli de 1,1% en un an, principalement sous l'impact d'effets de change très défavorables au Français (-11,7%).Seulement, il convient de ne pas s'arrêter à cette première lecture. D'abord, comme le rappelle lui-même le groupe, "la performance d'un trimestre doit être relativisée". Ensuite, les chiffres donnent tout de même quelques signes positifs. Ainsi, à périmètre et taux de change constants, les ventes ont progressé de 10,4%. Par ailleurs, L'Oréal a souligné que l'impact dévastateur des taux de change "devrait progressivement diminuer au cours des prochains mois", la base de référence ayant décliné au cours de l'année 2002.En résumé, le groupe se veut plutôt rassuré par sa performance du premier trimestre, Lindsay Owen-Jones, le PDG, estimant même le chiffre d'affaires "extrêmement encourageant".La semaine dernière, il avait déjà manifesté sa confiance pour 2003 en dépit d'un climat économique maussade. Un discours qui avait ravi les observateurs. "Lorsque l'on connaît ses critères pour se dire confiant, c'est un commentaire très positif", estimait notamment Global Equities.De la même façon, le mot "encourageant" employé ce jeudi n'a pas échappé au marché. D'autant que dans la matinée, Lindsay Owen-Jones a précisé ses ambitions. "Nous nous fixons comme objectif une hausse du résultat opérationnel de plus de 10%, réalisant ainsi l'objectif d'une dix-neuvième année consécutive de croissance à deux chiffres de nos résultats", a-t-il déclaré. En fin de journée, l'action monte de 4,9%, à 61,05 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :