Tesco, sixième candidat au rachat de Safeway

 |   |  467  mots
Toujours plus fort: dans l'incroyable bataille pour la prise de contrôle de Safeway, la chaîne de supermarchés britanniques, c'est maintenant le numéro un du secteur, le groupe Tesco, qui fait part de son intention formelle de lancer une offre, en numéraire et en actions, sur son concurrent. Tesco avait déjà exprimé son intérêt pour Safeway, mais de façon très informelle, et les observateurs y avaient vu une simple façon de se positionner en cas de démantèlement de Safeway, voire une manoeuvre destinée simplement à compliquer la tâche de ses concurrents qui eux aussi convoitent Safeway.Mais ce mercredi, Tesco passe à la vitesse supérieure en annonçant qu'il va soumettre aux autorites britanniques de la concurrence un dossier sur une offre en numéraire et en actions. "Nous avons toujours considéré que la politique de la concurrence limitait une consolidation de notre secteur. Les autorités sont aujourd'hui appelées à envisager un changement structurel majeur au sein de nos quatre chaînes de supermarchés implantées nationalement", souligne le groupe dans un communiqué, "nous pensons par conséquent que la meilleure façon de défendre les intérêts des consommateurs est que Tesco dirige une quelconque restructuration".Le rôle des autorités de la concurrence va en effet devenir central dans la bataille pour le contrôle de Safeway, qui est convoité par tous ses concurrents directs et même par quelques autres. En deux semaines, la chaîne a en effet été l'objet d'offres formelles ou annoncées de la part des chaînes de supermarchés William Morrison, Sainsbury et Asda (filiale du numéro un mondial du secteur, l'américain Wal-Mart). Outre ces trois prétendants, sont également sur les rangs le fonds d'investissement américain KKR et le milliardaire britannique Philip Green, qui contrôle les enseignes Arcadia et BHS (habillement). Tesco devient donc le sixième candidat déclaré au rachat.Si l'entrée en lice formelle de Tesco pour une offre sur la totalité du groupe est une surprise, c'est parce qu'elle pose des problèmes de concentration évidents. Déjà numéro un en Grande-Bretagne, Tesco verrait sa position encore considérablement renforcée par la prise de contrôle de Safeway. Le groupe s'explique d'ailleurs dans son communiqué sur cette question, estimant que, avec 27% de parts de marché dans le pays, il devrait pouvoir être autorisé à conserver les trois quarts des 480 magasins de Safeway.Pour l'instant, les offres sur la table valorisent Safeway aux environs de 3 milliards de livres, soit 285 pence par action. Mais la bataille qui s'annonce a permis au titre de s'envoler. A 320,5 pence mercredi soir, il progresse de plus de 50% depuis le début de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :