PPR porte à 960 millions d'euros son émission d'Océane

2 mn

Les opérations financières se multiplient au sein du groupe PPR. Lundi, la filiale Rexel annonçait un projet d'augmentation de capital de 400 millions d'euros destinée à renforcer ses capacités d'acquisitions et à améliorer sa situation financière (voir ci-contre). Ce mardi, c'est la maison-mère elle-même qui fait part d'un appel au marché.C'est ainsi qu'a été annoncée une émission d'obligations convertibles et/ou échangeables en actions nouvelles et/ou existantes (Océane). L'opération, dont les termes définitifs ont été présentés en début d'après-midi, devait initialement porter sur 850 millions d'euros. Mais elle a été augmentée à 960 millions d'euros par une clause d'extension, et pourrait atteindre même à 1,1 milliard d'euros si les chefs de files exercent l'option de surallocation.Les obligations arriveront à échéance le 1er janvier 2008 et porteront un coupon annuel de 2,5%: le premier sera payable début 2004. Les obligations ont finalement été émises avec une prime de 43% par rapport au cours de l'action au moment de la fixation du prix. La fourchette, de 35-40% à l'origine, avait été portée dans la matinée à 38-43%. Le taux de rendement actuariel brut ressort à 3,625% par an. Pour Serge Weinberg, le président du directoire du groupe, cette émission "permettra notamment à PPR de diversifier ses sources de financement et de diminuer le coût moyen de sa dette, d'en allonger la maturité moyenne et de lui donner les moyens de renforcer potentiellement ses fonds propres". La Société Générale, qui a dirigé l'opération, se félicite quant à elle d'avoir mené à bien "la plus importante émission d'Océane par le montant en Europe en 2003".Les arbitrages ont été nombreux à peser sur l'action dans la matinée. Mais une fois l'opération réalisée, le titre PPR a pu se reprendre. En fin d'après-midi, il gagne même 2,53%, à 64,90 euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.