La Bourse de Tokyo au plus bas depuis 20 ans

 |   |  338  mots
Alors que jeudi, Paris a terminé la séance à son plus bas niveau depuis juin 1997, à Tokyo ce sont des records de 20 ans qui viennent d'être battus. Ce vendredi, le Nikkei a en effet clôturé à 8.144,12 points (-2,69%), un plancher qu'il n'avait plus atteint depuis mars 1983.Comme l'explique Koji Muneoka, un responsable trading d'HSBC cité par Reuters, "un mélange de plusieurs choses" se trouve derrière ce mouvement de repli. D'abord, la menace grandissante d'un conflit en Irak pèse sur Tokyo comme sur les autres grandes places mondiales. A cela vient s'ajouter une nouvelle dégradation du climat en Asie au lendemain d'une information selon laquelle la Corée du Nord se préparerait à des tirs d'essais de missiles de moyenne portée.Enfin, à l'image des places américaine ou européennes, Tokyo n'est pas épargnée par les scandales financiers. "L'une des choses que les investisseurs étrangers détestent le plus est la série d'affaires (...) car elle pourrait provoquer une instabilité politique avant le coup d'envoi de la période des élections", rappelle d'ailleurs Koji Muneoka.En effet, Takanori Sakai, membre du parti au pouvoir (parti libéral démocrate), a été arrêté ce vendredi. Il aurait ordonné à ses secrétaires de dissimuler pour 120 millions de yens (930.000 euros) de donations de la part d'entreprises. Ce qui constitue une infraction à la loi japonaise sur le financement politique et place le gouvernement dans une position délicate alors que des élections locales auront lieu en avril.Autre affaire: Nikko Salomon Smith Barney, une coentreprise de courtage détenue par Nikko Cordial et Citigroup, va se voir infliger une amende en raison de manipulations de cours. Des sources ont de fait déclaré à Reuters que des sanctions seraient réclamées très rapidement par la Securities and Exchange Surveillance Commission (SECS), l'autorité de marché japonaise.C'est donc sans surprise que les courtiers ont mené la baisse. Premier concerné, Nikko Cordial a plongé de 12,03%. Nomura Holdings et Daiwa Securities Group ont quant à eux cédé 3,55 et 4,11%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :