Séance de consolidation

 |  | 611 mots
Lecture 3 min.
Première séance de consolidation de la semaine. Après les résultats semestriels de plusieurs grands groupe ce matin, le statu quo de la banque centrale européenne et d'Angleterre en début d'après-midi, les investisseurs ont analysé dans la journée toute une batterie de statistiques. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 15.000 à 413.000 aux Etats-Unis durant la semaine achevée le 30 août, la productivité a augmenté de 6,8 % au deuxième trimestre, l'indice ISM des services est ressorti stable en août alors que les spécialistes tablaient sur un léger repli et les commandes à l'industrie ont augmenté plus fortement que prévu en juillet.Malgré ces dernières nouvelles, plutôt rassurantes, la CAC 40 cède 0,35% à la clôture, à 3.410 points dans un volume d'échanges de 3,22 milliards d'euros. Les autres places européennes sont partagées : - 0,36 % à Londres et +0,13% à Francfort. En baisse ce matin, Suez gagne 1,04% à 15,56 euros. Le groupe de services aux collectivités a accusé une perte nette de 1,54 milliard d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 164 millions sur la même période de l'an dernier. Suez explique cette perte par une accélération de la mise en oeuvre de son plan de restructuration, qui s'est traduit par des charges exceptionnelles de plus de 2 milliards d'euros. Par ailleurs, la société annonce la conclusion d'un accord en vue de la cession de sa filiale américaine Nalco pour 4,35 milliards de dollars, dette comprise. Enfin, le groupe évalue ses actifs dans la communication, qu'il entend mettre en vente, à environ 2 milliards d'euros. Un recentrage apprécié par les investisseurs. M6 progresse de 3,13% à 26,66 euros, après la décision de mettre en vente ce pôle communication, Suez détenant une participation de 37% dans le capital de la chaîne.Lafarge recule de 1,02 % à 63 euros après avoir publié un bénéfice net en baisse de 49% à 148 millions d'euros au premier semestre. Le numéro un mondial du ciment indique qu'il maintient sa prévision d'un "résultat d'exploitation stable pour 2003, hors effet de change, et sauf conditions climatiques inhabituelles en fin d'année".Pinault-Printemps-Redoute cède 3,28 % à 81 euros. PPR a publié un bénéfice net de 118,3 millions d'euros au premier semestre, en baisse de 58,1%. Le résultat d'exploitation recule de 30,3% à 581 millions. Le groupe de distribution précise que sur une base pro forma, son bénéfice d'exploitation est en repli de 9,2%. Sa filiale Rexel cède 4,06% à 31,91 euros. Le numéro un mondial de la distribution de matériel électrique a fait état d'un résultat net de 27 millions d'euros au premier semestre, contre 47,4 millions un an plus tôt. Le bénéfice d'exploitation ressort à 119,4 millions d'euros, à comparer à 151 millions sur la période correspondante de l'an dernier. Le groupe a accusé une perte exceptionnelle de 13,7 millions d'euros (contre -9 millions un an plus tôt) qui intègre les coûts relatifs à la poursuite de l'adaptation de ses structures à l'environnement économique.Casino grappille 0,55 % à 72,8 euros à la faveur de semestriels légèrement supérieurs aux attentes. Casino a vu son bénéfice net progresser de 12,1%, à 199 millions d'euros, au premier semestre. Le résultat d'exploitation s'inscrit en hausse de 10,3% à 442,9 millions. Le chiffre d'affaires est en repli de 0,2% à 11,01 milliards d'euros.Les valeurs technologiques subissent des prises de bénéfices. Alcatel lâche 2,93% à 10,94 euros, et Bouygues 1,89% à 25,39 euros.Enfin, Dassault Systèmes progresse de 2,82 % à 35,06 euros. JP Morgan a relevé son opinion sur le titre de "neutre" à "surpondérer". Le prix de cession de la participation de 15,74% détenue par l'Etat a été fixé à 33,75 euros, a annoncé Bercy, en précisant que l'opération rapportera entre 550 et 600 millions d'euros. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :