Bénéfice net en hausse de 11% pour le Crédit Mutuel

 |  | 275 mots
Lecture 1 min.
Tranchant sur la morosité ambiante, le Crédit Mutuel affiche de solides résultats pour l'exercice écoulé. Le groupe mutualiste s'était déjà bien sorti d'une année 2001 difficile avec une progression de 7,5% de son résultat net malgré la montée des risques. En 2002,le Crédit Mutuel et sa filiale CIC continuent sur leur lancée et affichent un bénéfice net part du groupe en hausse de 11,3% à 989 millions d'euros. Début mars, le CIC avait déjà affiché de belles couleurs en annonçant, pour sa part, un bénéfice net en hausse de 15% à 380 millions d'euros.L'ensemble du groupe voit son produit net bancaire progresser de 6,1% à 7,97 milliards d'euros, et sa marge financière de 9,2%. Les commissions sont stables et le produit net des activités d'assurance croît de 9,9%. Le poids des commissions dans le produit net des activités bancaires ressort à 33,6%. Certes, les frais généraux sont en hausse de 7,4% à 5,5 milliards d'euros mais cela reflète l'expansion du groupe. Bien ancré dans la banque de détail, où il a été le pionnier de l'automatisation des opérations courantes, ce qui lui a permis de doubler ses parts de marché dans certaines agences, le Crédit Mutuel s'est encore agrandi en 2002. Il a créé 2.200 emplois, ouvert des agences et effectué des investissements technologiques. Son résultat brut d'exploitation ressort en hausse de 3,3%, à 2,47 milliards d'euros, alors qu'en 2001, il avait reculé de 1,6%. Le coût du risque diminue de 2,1% à 0,6 milliard d'euro. Quant aux fonds propres du groupe, ils passent de 13 à 14 milliards d'euros. Au quatrième rang des banques françaises, le Crédit Mutuel-CIC compte aujourd'hui 9,9 millions de clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :