Le CAC 40 repasse in extremis au-dessus des 2.800 points

 |   |  505  mots
Après avoir gagné plus de 1% dans la matinée, le CAC 40 a effacé ses gains en début d'après-midi et s'est même enfoncé dans le rouge avant la publication des statistiques américaines. Malgré l'annonce d'une baisse du moral des consommateurs américains en janvier, l'indice parisien est reparti à la hausse. L'annonce d'une augmentation de 3% des ventes de logement neufs en décembre a permis de rassurer les investisseurs. Mais en toute fin de séance, le CAC 40 a de nouveau réduit ses gains alors que les marchés américains limitaient leur avance. Et à la clôture, le CAC gagne 0,15% à 2.800,07 points. Les investisseurs resteront attentifs cette nuit au discours du président Bush sur l'état de l'Union. Les places européennes terminent la journée sur une note mitigée : le Footsie progresse de 0,26% mais le Dax abandonne 0,2%. L'euro se négocie ce soir à 1,0826 dollar.Plus forte hausse du CAC 40, Pinault-Printemps-Redoute progresse de 4,15% à 65,25 euros. PPR est en train de finaliser la cession du solde de Guilbert à l'américain Office Depot, croit savoir La Tribune. Selon le quotidien, cette vente s'inscrit dans le cadre de cessions d'actifs en vue de financer le rachat d'actions Gucci sur le marché.Déception en revanche pour Suez. Alors que le titre se hissait à la deuxième place du palmarès en cours de séance, la valeur termine inchangée à 16,78 euros. Le groupe a décidé de mettre en vente la majorité de ses actifs dans l'eau en Grande-Bretagne, dont Northumbrian Water, qu'il détient à 97,5%, rapporte le Figaro-économie. Cette opération permettrait à Suez de réaliser une "confortable plus-value", ajoute le Fig-éco.Du côté des valeurs qui ont le plus fortement souffert hier, Cap Gemini reprend 2,69% à 24,08 euros, Alcatel cède en revanche 2,36% à 6,2 euros et France Télécom termine dans le vert et gagne 2,18% à 23,4 euros. Sa filiale Equant s'adjuge 3,21% à 5,15 euros. Le groupe publiera, après la clôture de Wall Street, son chiffre d'affaires annuel ainsi que ses prévisions sur les résultats. A l'inverse, Thales recule de 0,82% à 26,58 euros mais la valeur perdait plus de 5% dans le courant de la matinée. Le ministère britannique de la Défense devrait attribuer à BAE Systems un contrat de 3 milliards de sterling (4,52 milliards d'euros) pour la construction de deux porte-avions, écrit le Wall Street Journal en citant une source proche du gouvernement. Selon le quotidien américain, ce choix viserait à apaiser les syndicats et les électeurs anglais.Fimalac chute de 8,85% à 23,7 euros. Le groupe a annoncé qu'il tablait sur une perte nette de l'ordre de 35 millions d'euros en 2002, après avoir passé une charge d'environ 70 millions d'euros pour dépréciation exceptionnelle d'actifs de Beissbarth, sa filiale allemande spécialisée dans les équipements de garage. Par ailleurs, la holding projette une augmentation de capital de 100 à 125 millions d'euros quand "les conditions de marché le permettront".Ce soir après clôture, M6 publie ses résultats annuels et Spir Communication son chiffre d'affaires pour l'année écoulée. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :