Le CAC 40 gagne 0,41% à 3.213 points

 |   |  579  mots
Le CAC 40 a fait preuve de résistance ce mercredi. Après avoir ouvert sur une note négative, le marché parisien a renoué avec la hausse en fin de matinée avant de s'essouffler dans l'après-midi avec l'ouverture dans le rouge des marchés américains. Mais pour une fois, le recul de Wall Street n'aura pas entraîné Paris à la baisse. A la clôture, le CAC 40 progresse de 0,41% à 3.213,93 points. Ailleurs en Europe, le Dax progresse de 0,59% et le Footsie gagne 0,38%. La nette remontée du dollar, à 1,1693 pour un euro contre 1,1795 hier soir à New York, constitue également un facteur de soutien. Le billet vert bénéficie notamment de la publication, hier aux Etats-Unis, d'un indice des prix de détail jugé rassurant car exempt de signes de déflation. Du côté des entreprises, les valeurs pharmaceutiques bénéficient du relèvement par l'américain Pfizer de ses prévisions de résultats pour 2004. Sanofi-Synthélabo progresse de 2,52% à 57,05 euros. Le groupe a annoncé avoir reçu le feu vert de la Food and Drug Administration pour un élargissement de la prescription de l'Arixtra. Aventis avance de 4,2 % à 52,15 euros signant ainsi la meilleure performance de l'indice.Vinci prend 2,57% à 61,8 euros. Le groupe a racheté la participation d'Eiffage dans ASF, portant ainsi sa part à 17,7% dans le capital du réseau autoroutier.Publicis reprend 2,32% à 24,71 euros. L'agence de publicité a confirmé qu'elle n'avait pas l'intention de surenchérir sur le britannique Cordiant après l'offre alternative proposée par WPP. Le groupe français a en outre confirmé son objectif de marge opérationnelle de 15% au second semestre 2003. A l'inverse, Bouygues recule de 6,86% à 23,76 euros, accusant la plus forte baisse de l'indice. Pour la première publication trimestrielle de son histoire, le groupe de BTP et de communication a accusé une perte nette de 9 millions d'euros, contre un bénéfice de 16 millions au premier trimestre 2002. HSBC en a profité pour abaisser sa recommandation d'"accumuler" à "alléger".Au SRD, c'est le réassureur Scor qui enregistre la plus mauvaise performance. L'action dévisse de 11,04% à 5,56 euros. Les notes à long terme du réassureur, ainsi que celles de ses filiales, ont été placées sous surveillance, avec implication négative, par Standard & Poor's.Après avoir progressé de près de 18% en deux semaines, EADS abandonne 2,43% à 10,83 euros. Korean Airlines a annoncé la signature d'une lettre d'intention pour l'achat de huit très gros porteurs Airbus A380. Le projet porte sur cinq commandes fermes et trois options. Noël Forgeard a par ailleurs précisé sur la radio BFM qu'Airbus annoncerait un important contrat demain. Il pourrait s'agir de la commande de Qatar Airways, déjà évoquée par le marché hier. L'émir du Qatar sera en effet reçu demain à l'Elysée par le président Jacques Chirac. Air France abandonne un petit 0,17% à 11,98 euros. Selon Les Echos, la majorité des pilotes du transporteur français ont accepté les propositions de la direction en termes de salaire et de carrière pour la période 2003-2005, ignorant ainsi l'opposition de leur principal syndicat, le SNPL.Vivendi Universal perd 2,41% à 16,6 euros. VU a confirmé hier avoir fixé le 23 juin comme date butoir pour le dépôt des offres par les candidats à la reprise de ses actifs de divertissement aux Etats-Unis. Le directeur adjoint chargé des finances du groupe, Jacques Espinasse, a par ailleurs indiqué qu'une introduction en Bourse était "une solution alternative" qui était "sérieusement étudiée ".Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :