Le CAC 40 chute de 3,55%, sous les 2.800 points

2 mn

Journée noire pour ce dernier jour de prorogation du mois de janvier. On a pourtant cru, en cours d'après-midi, que l'indice parisien allait renouer avec la hausse grâce à la très bonne résistance des marchés américains et à la baisse de l'euro qui avait touché un plus haut ce midi à 1,09 dollar. Malheureusement, les marchés se sont de nouveau enfoncés en fin de séance alors que Hans Blix remettait son rapport à l'Onu. A la clôture, le CAC 40 abandonne 3,55% à 2.795,78 points et sur la liquidation du mois de janvier, le recul atteint 9,45%. En Europe, le Footsie dévisse de 3,41% et le Dax abandonne 2,87%. Seul rescapée de la journée, Dexia gagne 0,2% à 25,64 euros. La valeur a profité de rumeurs de fusions de deux filiales de la société. Le groupe a confirmé ces bruits de marché en fin de séance.En revanche, le secteur des assurances est fortement pénalisé. AGF perd 7,71% à 27,19 euros et signe la plus forte baisse de l'indice. Axa chute de 6,68% à 11,18 euros. Parmi les banques, BNP Paribas recule de 2,42% à 34,75 euros, le Crédit Lyonnais cède 1,66% à 53,25 euros et le Crédit Agricole 2,97% à 14,35 euros.LVMH recule de 4,36% à 36,22 euros. Le numéro un mondial du luxe a confirmé la cession des deux sociétés américaines de cosmétiques : Hard Candy et Urban Decay. Le groupe n'a cependant pas révélé le montant de ces ventes.Nexans cède un modeste 0,91% à 16,25 euros. Le fabricant de câbles a accusé une perte nette de 40 millions d'euros en 2002, après un bénéfice de 30 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation recule de 60% à 56 millions. Le groupe indique néanmoins que son faible niveau d'endettement, conjugué à une gestion rigoureuse, devrait lui permettre d'améliorer sa marge opérationnelle "et de retrouver un résultat net à l'équilibre en 2003". Il vise une marge opérationnelle de plus de 5% en 2004.Saint-Gobain dévisse de 6,15% à 24,42 euros alors que JP Morgan a réduit ses prévisions de bénéfice de 3,07 à 2,97 euros par action pour 2003, et de 3,43 à 3,23 euros pour 2004. L'intermédiaire maintient son opinion à "sous-pondérer" sur le titre. Forte chute également pour Carrefour qui recule de 6,31% à 32,99 euros.Air France chute de 4,55% à 8,40 euros, elle-aussi affectée par la crainte d'un conflit en Irak et la perspective d'une hausse des prix du pétrole. Les analystes estiment que les compagnies aériennes européennes seront plus impactées que leurs concurrentes américaines par une guerre en Irak.Johan Deschamps Copyright Invest

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.