Nouvelle séance de consolidation

 |  | 611 mots
Lecture 3 min.
Le rouge absolu. Le CAC 40 perd 0,90% à 3.150,72 points, dans un volume d'affaires de 1,86 milliard d'euros. A Londres, le Footsie recule de 0,62% et, à Francfort, le Dax cède 0,19%. A New York, le Dow Jones baisse de 0,73% et le Nasdaq de 0,71%. Sur le marché des changes, le dollar vaut 1,1202 pour un euro.Malgré des résultats d'entreprises globalement meilleurs que prévu, les investisseurs limitent leurs initiatives. Les derniers indicateurs américains apportent peu de nouveauté. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,2% le mois dernier, comme prévu par le marché. Hors alimentation et énergie, ils sont toutefois restés stables après une hausse de 0,3% en mai. Les stocks des entreprises ont enregistré une baisse surprise de 0,2% en mai, la première depuis avril 2002. Enfin, la production industrielle a progressé de 0,1% le mois dernier et le taux d'utilisation des capacités est resté stable à 74,3%. Ces deux chiffres sont strictement en ligne avec les attentes des économistes. De même, lors de son discours devant la Commission bancaire du Sénat, Alan Greenspan a renouvelé les commentaires tenu hier devant les représentants. Le président de la Réserve fédérale se montre relativement optimiste sur la reprise de l'économie américaine, même si des risques persistent, principalement l'envolée des prix de l'énergie et la déflation. Ce dernier risque est lointain, selon Alan Greenspan, mais exige toutefois l'attention de la Fed.Plus forte hausse du CAC 40, Sodexho Alliance gagne 1,24% à 24,44 euros, porté par la remontée du dollar. Les autres valeurs ont considérablement réduit leur avance. En hausse de 3,65% dans la journée, Pinault-Printemps-Redoute progresse finalement de seulement 0,60% à 67,40 euros. Le directeur général de Gucci, filiale du distributeur, a déclaré à ses actionnaires qu'il observait des "tendances remarquablement meilleures" après la contre-performance du premier trimestre. La semaine dernière, la direction du maroquinier italien avait indiqué que les ventes se redressaient en Asie. PPR publie demain matin son chiffre d'affaires trimestriel. Autre filiale de PPR, Rexel gagne 1,38% à 30,87 euros. Le distributeur de matériel électrique doit publier son chiffre d'affaires semestriel dans la soirée.STMicroelectronics monte de 0,34% à 20,85 euros grâce aux résultats meilleurs que prévu d'Intel, le premier fabricant mondial de semi-conducteurs. Intel a doublé son bénéfice au deuxième trimestre, à 14 cents par action, un cent de plus que prévu par les analystes. Alcatel cède en revanche 2,42% à 8,07 euros alors que Lucent Technologies n'envisage plus de renouer avec les bénéfices cette année.Très en forme en cours de séance, grâce aux bons résultats de leurs concurrentes américaines, les banques ont levé le pied dans l'après-midi. BNP Paribas perd 0,39% à 46,12 euros. La Société Générale cède 0,25% à 59,25 euros. La banque assure avoir une "exposition insignifiante" à la faillite du producteur d'énergie américain Mirant. CSFB a retiré le titre de sa liste des 30 valeurs "préférentielles".A la baisse, Suez lâche 2,80% à 13,56 euros. France Télécom cède 1,32% à 20,91 euros tandis que Wanadoo grappille 0,18% à 5,60 euros. La Commission européenne a infligé une amende de 10,35 millions d'euros au fournisseur d'accès Internet pour abus de position dominante dans le haut débit.Enfin, AGF recule de 1,36% à 40,71 euros. JP Morgan a dégradé le titre de "surpondérer" à "neutre", pour des raisons de valorisation. Les AGF et le Crédit Foncier ont confirmé hier être en "discussion exclusive" en vue de la cession par le premier de sa participation de 72,15 % dans le capital de la société de crédit immobilier Entenial. Axa perd 0,27 % à 14,93 euros. Merrill Lynch est pourtant passé de "neutre" à "vendre" sur le titre.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :