L'Oréal affiche sa bonne santé

2 mn

Comme les années précédentes, L'Oréal affiche une insolente bonne santé. Le géant mondial des cosmétiques a annoncé jeudi un chiffre d'affaires de 14,3 milliards d'euros pour 2002, dont 13,9 milliards dans les cosmétiques, en hausse de 8,9% à données comparables par rapport à 2001.Le PDG, Lindsay Owen-Jones, a confirmé que le groupe tablait sur une croissance à deux chiffres de son bénéfice en 2002... pour la dix-huitième année consécutive. Un effet de change négatif de 4,6 % a certes pesé sur l'entreprise sur l'ensemble de l'année, en raison de la baisse du dollar par rapport à l'euro - L'Oréal facture environ un tiers de ses ventes en dollars. "L'influence des fluctuations monétaires a été très pénalisante", a reconnu Lindsay Owen-Jones. Il n'empêche que le temps reste au beau fixe pour L'Oréal. Avec des ventes en hausse de 10 %, la croissance s'est accélérée au quatrième trimestre, notamment dans les produits de luxe et en Amérique du Nord. Dans cette dernière région, la performance est identique à celle de 2001 en dépit d'une conjoncture difficile, souligne le groupe. Bons résultats, également, en Europe de l'ouest, avec une augmentation de 6,1% des ventes - + 12% au Royaume-Uni, + 5% en France et + 9% en Espagne. C'est dans les pays émergents, où L'Oréal créée des produits spécifiquement ciblés pour les nouveaux consommateurs, que la croissance a été la plus forte en 2002, surfant à plus de 20 % en Asie et en Amérique latine. Dans l'ex-Europe de l'est, où L'Oréal se positionne de plus en plus comme leader, la croissance dépasse 30 %. Elle atteint même 50 % au Brésil et 61 % en Chine.Par divisions, la cosmétique connaît une croissance de 8,7 % à données comparables. Les produits professionnels progressent de 9,2%, les produits grand public comme Garnier ou Maybelline de 9,2%, et les produits de luxe, tels Helena Rubinstein et Ralf Lauren de 6,7%. La dermatologie a bondi de 17,8% à données comparables. Une croissance qui s'explique sans doute par le fait que, chaque année, 3.000 nouveaux produits sortent des cartons du leader mondial des cosmétiques.CDC Ixis note malgré tout des résultats légèrement inférieurs à ses prévisions: "Nous tablions sur un chiffre d'affaires de 14,367 milliards mais l'effet de change a été plus fort que prévu; nous tablions sur - 4 % alors qu'il est ressorti à - 4,6 %", souligne la banque d'affaires.A la clôture, le titre perd 3,05 % à 63,60 euros. Certains analystes s'inquiètent en particulier de l'impact qu'aurait sur les comptes 2003 du groupe une chute prolongée du dollar.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.