Prises de bénéfices légitimes

 |  | 372 mots
Lecture 2 min.
Les marchés financiers prennent leurs bénéfices. Après le record de la semaine dernière (3.347 points), le CAC 40 cède aujourd'hui 1,13 % à 3.291,36 points, dans un volume limité, inférieur à 1,6 milliard d'euros sur l'indice. A Wall Street, le Dow Jones recule de 0,57 % et le Nasdaq de 0,63 %. Les reventes de maisons pour le mois de juillet ont augmenté de 5 % le mois dernier aux Etats-Unis, la plus forte progression jamais enregistrée. A Francfort, le Dax baisse de 1,57 %. Le marché anglais est fermé pour le traditionnel Summer Bank Holiday. Sur le marché des changes, l'euro se reprend très légèrement après sa glissade de la semaine dernière. Il s'échange contre 1,0908 dollar.Dans ce contexte, les technologiques, grandes gagnantes de la séance de vendredi après la révision à la hausse des prévisions d'activité trimestrielle de la part d'Intel, sont les premières à faire les frais des prises de bénéfices. STMicroelectronics, en hausse de plus de 4% vendredi, abandonne aujourd'hui 3,35 % à 20,80 euros. Craig Barrett, le directeur général d'Intel calme le jeu aujourd'hui en indiquant qu'"il est trop tôt pour parler d'un retournement complet" du marché. Cap Gemini cède 2,98 % à 35,85 euros. Thomson lâche 3,65 % à 15,58 euros.Vivendi Universal n'échappe pas à la baisse. Bien orienté tout au long de la journée, le titre cède 0,06 % à 15,79 euros. Le conseil d'administration du groupe de communication pourrait désigner demain les repreneurs les mieux placés pour le rachat de ses activités de divertissement américaines. Favoris, NBC et Edgar Bronfman Jr.Carrefour cède 1,16 % à 42,56 euros et Casino perd 0,22 % à 68,55 euros. Wal-Mart, le numéro un mondial de la distribution, a relevé ses prévisions de ventes pour le mois d'août. Le distributeur s'attend à une croissance comprise entre 4 et 6 % contre 3 à 5 % précédemment. Wal-Mart profite notamment d'une demande plus soutenue pour la rentrée scolaire.Schneider Electric résiste à 49,01 euros (-0,04 %). L'équipementier électrique a annoncé ce matin le rachat de l'activité ultra-terminale du groupe Gerard Industries en Australie pour un montant de 450 millions d'euros. Il se renforce également dans la zone Asie-Pacifique par la création d'une coentreprise avec la société Clipsal Industries, dans ce même pôle d'activité.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :