Petite baisse, sans conviction

 |  | 649 mots
Lecture 3 min.
Les investisseurs ne sont pas convaincus. Malgré de nombreux résultats semestriels conformes voire supérieurs aux attentes, les boursiers restent sur leurs gardes. Il manque toujours ce déclic, l'étincelle qui relancerait la machine. A Paris, après avoir passé l'après-midi dans le vert, le Cac 40 plie finalement de 0,10% à 3.089,41 points. A New York, le Dow Jones baisse de 0,23% et le Nasdaq de 0,26%. A Francfort, le Dax perd 0,88%. A Londres, le Footsie résiste et monte de 0,17%. Sur le marché des changes, le dollar cède du terrain à 1,1469 pour un euro, contre 1,1330 hier soir.Du côté de l'économie, la consommation des ménages français a rebondi de 0,5% en juin, après un recul de 1,6 % le mois précédent. Sur un an, elle progresse de 0,7%.Danone a passé une très bonne journée, échappé en tête du Cac 40 quasiment toute la journée. Au final, le titre gagne 2,90% à 120,70 euros grâce à des résultats supérieurs aux attentes. Le groupe agroalimentaire a dégagé un bénéfice net de 402 millions d'euros au premier semestre, contre une perte de 630 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel est en repli à 787 millions contre 796. Le chiffre d'affaires ressort en baisse de 7,4%, mais progresse de 7,2% à périmètre comparable.Les investisseurs réagissent également très bien aux résultats de Thomson : + 1,95% à 13,59 euros. Le fabricant d'électronique grand public a accusé une perte nette de 92 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 123 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation recule de 42,1% et le chiffre d'affaires ressort en baisse de 23,2%. Ces résultats sont globalement conformes aux prévisions des analystes. Le groupe confirme ses prévision annuelles. Dans leur ensemble, les valeurs technologiques ont assez bien résisté à la petite baisse du marché. Alcatel prend 0,51% à 7,87 euros, STMicroelectronics 0,40% à 19,98 euros (le groupe publiera ses résultats du premier semestre après la clôture de Wall Street). Sur le SRD, Business Objects prend encore 0,77% à 21,06 euros, Lehman Brothers a relevé sa recommandation sur le titre de "pondération en ligne" à "surpondérer", et porté son objectif de cours de 17 à 27 dollars. Genesys bondit de 8,73% à 4,11 euros. Ingenico gagne 4,76% à 8,81 euros. Le fabricant de terminaux de paiement a vendu son unique site de production à l'américain MSL.Longtemps dans le rouge, Sanofi-Synthélabo gagne 0,39% à 52,10 euros. Le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique a progressé de 6,1% au premier semestre. A données comparables, la hausse atteint 14,4%. Pour le seul deuxième trimestre, l'activité s'est appréciée de 6,5% (+15,4 % à données comparables).La plus forte hausse du SRD, revient à Essilor : + 9,86% à 35,99 euros. Le chiffre d'affaires du fabricant de verres optiques a baissé de 7,7% au premier semestre. A périmètre constant, l'activité progresse de 2,3%. L'effet de change a eu un impact négatif de 10,8 points.Pierre & Vacances gagne 8,40% à 55,50 euros. Le chiffre d'affaires du groupe de résidences de vacances a progressé de 11,3%, à 552,2 millions d'euros, au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2002-2003. Pour le seul troisième trimestre, l'activité progresse de 14,2% à 205,7 millions.En bas de classement, Bouygues perd 2,41% à 22,70 euros. Saint-Gobain lâche 1,96% à 32,50 euros. Le groupe de matériaux de construction doit publier demain ses résultats semestriels.Lagardère recule de 1,30% à 38,60 euros et Vivendi Universal perd 1,02% à 15,53 euros. La Commission européenne a refusé le transfert à Paris du dossier du rachat du pôle édition de VU par Lagardère. Les éventuelles conséquences sur la concurrence seront donc examinées par les services de Bruxelles.Pechiney cède 0,07% à 43,37 euros. Le résultat net du producteur d'aluminium a chuté à 11 millions d'euros au premier semestre, contre 46 millions un an plus tôt. Il s'inscrit cependant en hausse de 33,3%, à 12 millions d'euros sur le seul deuxième trimestre.Enfin, PAI a déposé un projet d'OPA à 21 euros par action sur GrandVision. Le titre est toujours suspendu de cotation, sur un dernier cours de 18,24 euros (+1,73%).Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :